mis à jour le

Egypte : Sissi et Ibrahimi obligés d’accéder au palais d’al-Qobba sans leurs garde-corps

Le bras de fer semble réellement engagé entre le Président Morsi et le ministre de la défense et commandant des forces armées égyptienne , Abdel Fattah al-Sissi. L'on se rappelle que ce dernier a promis de protéger les manifestants lors de la journée du 30 juin ? De même il a accordé un délai d'une semaine, pour qu'un compromis soit trouvé entre Morsi et l'opposition.

En effet des sources égyptiennes de haut niveau ont confirmé ce matin au Caire, que les forces de la garde républicaine avaient reçu des instructions strictes, du président Mohamed Morsi d'empêcher les garde-corps du ministre de la Défense et commandant des forces armées et du ministre de l'Intérieur, d'accéder au palais présidentiel d'al-Qobba.

Les deux ministres se sont dirigés ce matin, vers le palais présidentiel, pour examiner avec le président Morsi, les plans visant à sécuriser les prochaines manifestations organisées par le mouvement « Tamarrod » ( désobeïssance ) prévu pour dimanche 30 juin, pour réclamer la chute du président.

On n'ignore, pour le moment la réaction des deux ministres face à ces décisions qu'ils n'attendaient visiblement, pas. De plus en plus, les observateurs parlent d'une guerre cicile larvée.

Saisie d’armes au Sinaï

Les forces de sécurité égyptiennes ont saisi ce samedi un véhicule avec cinq roquettes à bord à Rafah, une ville dans le nord du Sinaï à la frontière avec la bande de Gaza, a-t-on appris d’une source de sécurité.

« Une voiture transportait cinq roquettes, de grenades, de mines terrestres et de mitrailleuses a été saisie à Rafah », a précisé la même source.

Au cours des deux dernières années, les autorités égyptiennes ont saisi un grand nombre d’armes et d’explosifs de contrebande dans le Sinaï. Un manque de sécurité après la révolution de 2011 qui a conduit la chute de l’ancien régime a provoqué une hausse de la contrebande d’armes et des activités terroristes dans le Sinaï. En août 2012, au moins 13 soldats égyptiens avaient été tués dans une attaque armée dans le Sinaï près de la frontière avec Israël. L’inspecteur de sécurité du nord du Sinaï, Mohamed Hami, avait été abattu samedi dernier par un groupe terroriste.

Plus 22 millions de signatures contre Morsi

Les organisateurs de la campagne Tamarrod (rébellion ) qui réclame la démission du président islamiste Mohamed Morsi, ont affirmé samedi 29 juin que leur pétition avait recueilli plus de 22 millions de signatures.

Nous avons recueilli 22.134.465 signatures pour notre pétition, a déclaré le porte-parole de Tamarrod, Mahmoud Badr, lors d’une conférence de presse à la veille d’une manifestation devant le palais présidentiel pour réclamer le départ du chef de l’Etat. Le dernier chiffre avancé par la campagne faisait état de 15 millions de signatures.

Avec une population de plus de 80 millions d’Egyptiens, ce chiffre est supérieur à celui des électeurs ayant voté pour M. Morsi -13,23 millions, soit 51,7% des suffrages exprimés- au second tour de la présidentielle en juin 2012.

Les partisans de Morsi font toutefois valoir que cette pétition n’a pas de valeur constitutionnelle, et que seules des élections peuvent décider du maintien ou du départ d’un chef d’Etat.

Mohamed Morsi a indiqué récemment ,dans un discours qui a duré plus que 2h 25 mn , qu’il comptait rester jusqu’à l’échéance de son mandat, en juin 2016.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Egypte

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

palais

AFP

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

AFP

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet