mis à jour le

L’opposition tunisienne doit apprendre en Egypte

Plusieurs députés opposants à la politique des frères musulmans, ont démissionné samedi 29 juin du Conseil consultatif égyptien (Maajliss Ahoura) pour afficher leur soutien aux opposants du président islamiste Mohammed Morsi à la veille de la grande manifestation « Tamarrod » prévue dimanche 30 juin pour réclamer son départ.
Au moins huit parlementaires ont officiellement démissionné et plusieurs autres ont présenté leur démission qui n’a pas encore été acceptée, a indiqué dans un communiqué Ahmed Fahmy, le porte-parole du Conseil de la Choura, la chambre haute du Parlement dominée par les islamistes.

La Choura joue d’habitude un rôle secondaire mais depuis la dissolution de la chambre basse du Parlement en juin 2012, elle détient l’ensemble du pouvoir législatif en Egypte jusqu’à la tenue de nouvelles élections.

Les élus de l’opposition tunisienne à l’assemblée nationale constituante doivent apprendre en Egypte au lieu de continuer  à faire du cirque à aboyer alors que les islamistes nahdhaouis font la pluie et le beau temps dans cette assemblée de merde

Egypte

AFP

Hausse significative des prix des carburants en Egypte

Hausse significative des prix des carburants en Egypte

AFP

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

Jean-Yves Le Drian en Egypte pour des entretiens

AFP

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine

La fiction populaire défie les tabous d'une Egypte puritaine