mis à jour le

les nerfs des candidats mis à rude épreuve

D'interminables files d'attente se sont constituées, hier, devant les cybercafés. Ce beau monde attendait une place pour pouvoir accéder aux résultats que devait mettre en ligne l'Office national des examens et concours (ONEC). Ces milliers de gens - les candidats ou leurs proches - voulaient coûte que coûte rentrer à la maison avec ces «résultats», bon ou mauvais. Pourtant, officiellement, ils ne seront annoncés que demain. Mais les candidats cèdent à la rumeur distillée visiblement par des individus qui chercheraient à faire du business avec les résultats, comme ils ont l'habitude de le faire avec les sujets d'examen. C'est incontestablement une occasion en or pour réaliser un «bon chiffre d'affaires» pour les cybercafés et les gérants de sites web. «Jamais l'affluence n'a été aussi importante», explique le jeune gérant d'un espace internet à Alger. Il ajoute que depuis quelques jours, l'affluence ne cesse de croître en raison des rumeurs et des informations infondées circulant sur la disponibilité des résultats du BEM sur le web. Ils sont nombreux, en effet, à se présenter devant ces espaces de connexion, munis de leur numéro d'inscription à l'examen, demandant à être orientés vers le site qui diffuse les fameux résultats. Au bout de plusieurs heures de «navigation», le candidat se rend compte que les résultats n'étaient, en fait, pas encore mis en ligne ; commence alors une autre période de stress. Des informations données par des directeurs d'établissement quant à la disponibilité des résultats à partir de la soirée de jeudi ont accentué le stress des candidats et de leurs parents qui se ruent sur les ordinateurs à la recherche des résultats tant attendus. Si le site officiel de l'ONEC est quasi inaccessible, des centaines d'autres proposent aux internautes des raccourcis d'accès. Ainsi, des candidats et leurs parents ne lésinent pas sur les moyens, quitte à dépenser plusieurs heures de connexion. Il suffit d'accéder à n'importe quel moteur de recherche, de taper «résultats du BEM 2013» pour avoir l'embarras du choix. Des sites proposent des résultats et d'autres les offrent même selon la wilaya de résidence. Ces sites sont innombrables. Il y a même des cases où est censé être saisi le numéro d'inscription et le code de l'élève pour donner l'impression d'un site «sérieux et crédible». Publicité mensongère ou stratégie commerciale ? En attendant d'atterrir sur la bonne page, plusieurs autres produits sont proposés aux internautes qui se perdent ainsi entre les voyages en Malaisie et les offres de remise sur des meubles. Ce n'est qu'après plusieurs dizaines de minutes de recherche et de man½uvres informatiques que le site permet enfin au surfeur d'accéder aux résultats «qui ne sont pas encore disponibles». Ces sites, qui varient en forme, aboutissent tous au site officiel de l'ONEC qui est le seul à diffuser réellement les résultats et est inaccessible. Les candidats et leurs parents «mordent à l'hameçon». Une mère au foyer, accompagnant sa fille au cybercafé car la connexion à la maison est très lente, explique comment elle est tombée «dans le piège». «Je me suis connectée à un site me proposant d'envoyer le numéro d'inscription et après avoir cliqué sur plusieurs autres fenêtres me proposant divers produits, on me signifie que j'ai raté une étape dans mon inscription d'accès au site. Des commentaires en bas de la page indiquent que plusieurs candidats ont obtenu des résultats. Des expressions de joie pour les uns ou de tristesse pour d'autres indiquent que ces élèves-là ont réellement eu leurs notes. Ce qui m'a vraiment encouragée à refaire l'expérience à plusieurs reprises. En examinant les commentaires et en découvrant qu'ils étaient fait dans un dialecte qui n'a rien à voir avec les parlers algériens, je me suis rendu compte que je faisais l'objet d'une arnaque. Les commentaires étaient exprimés en égyptien et ce n'est qu'alors que je suis sortie de ce site pour relancer la recherche sur un autre site. Les solutions proposées n'étaient pas plus reluisantes», explique notre interlocutrice. A rappeler que les épreuves de cet examen se sont déroulées du 9 au 11 juin. La tutelle avait annoncé que les résultats seraient connus le 2 juillet, avant que les responsables de l'ONEC ne parlent d'une possible annonce de résultats à la fin du mois de juin. Il faut savoir aussi que le nombre de candidats scolarisés est de 594 690 (98,58%) dont 311 002  filles et 8549 candidats libres. Selon les chiffres de l'ONEC, 2832 candidats sont issus des écoles privées et 4396 autres des centres de rééducation.