mis à jour le

Massacres du 28 septembre en Guinée : le ministre Claude Pivi inculpé

Le capitaine Claude Pivi a été inculpé, jeudi 27 juin, pour son rôle dans les massacres du 28 septembre 2009 au stade de Conakry, a annoncé la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH). Aujourd'hui ministre chargé de la sécurité présidentielle, il était à l'époque considéré comme le bras armé de la junte du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), menée par Dadis Camara.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

massacres

AFP

RDC: lourdes peines pour des militaires accusés de massacres au Kasaï (avocat défense)

RDC: lourdes peines pour des militaires accusés de massacres au Kasaï (avocat défense)

AFP

Noël sanglant en RDC: 22 civils massacrés au Nord-Kivu

Noël sanglant en RDC: 22 civils massacrés au Nord-Kivu

AFP

RDC: derrière les massacres de Beni, "des mains politiques"

RDC: derrière les massacres de Beni, "des mains politiques"

Guinée

AFP

Libre circulation en Afrique centrale: la Guinée équatoriale bloque toujours, le Tchad accepte

Libre circulation en Afrique centrale: la Guinée équatoriale bloque toujours, le Tchad accepte

AFP

Guinée équatoriale: un journal interdit pour avoir parlé de censure

Guinée équatoriale: un journal interdit pour avoir parlé de censure

AFP

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

ministre

AFP

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

AFP

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

AFP

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans