mis à jour le

Quand une milice juive protège les mosquées anglaises avec la communauté musulmane

Lemag : La protection des mosquées en Grande Bretagne n'est, apparemment, pas l'affaire des musulmans seuls. Voilà qu'une «force de police» juive a offert une protection aux mosquées à Hackney, après une série d'attaques violentes contre des mosquées au pays.

Il s'agit de Shomrim, une milice juive en uniforme à Stamford Hill qui  patrouille pour éviter les actes antisémites et le désordre général dans le quartier. Ce groupe de bénévoles, semblable à un...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

milice

AFP

RD Congo: 30 morts en deux jours de combats entre l'armée et une milice en Ituri

RD Congo: 30 morts en deux jours de combats entre l'armée et une milice en Ituri

AFP

RDC: en Ituri, une milice sectaire viole et tue sans mobile apparent

RDC: en Ituri, une milice sectaire viole et tue sans mobile apparent

AFP

Somalie: une milice soufi rend les armes après des combats violents

Somalie: une milice soufi rend les armes après des combats violents

mosquées

AFP

Covid-19: l'Algérie rouvre ses plages, ses cafés et ses mosquées

Covid-19: l'Algérie rouvre ses plages, ses cafés et ses mosquées

AFP

Nigeria: les églises et les mosquées de Lagos vont rouvrir

Nigeria: les églises et les mosquées de Lagos vont rouvrir

AFP

Coronavirus: l'Egypte ferme mosquées et églises

Coronavirus: l'Egypte ferme mosquées et églises

communauté

AFP

Mali: la communauté internationale demande la libération des leaders de la contestation

Mali: la communauté internationale demande la libération des leaders de la contestation

AFP

Mali: la communauté internationale demande la libération des leaders de la contestation

Mali: la communauté internationale demande la libération des leaders de la contestation

AFP

Cameroun: la communauté internationale "bienvenue" pour régler la crise, affirme un opposant

Cameroun: la communauté internationale "bienvenue" pour régler la crise, affirme un opposant