mis à jour le

Point de presse du gouvernement : La jeunesse et le numérique au menu

Le gouvernement a tenu le 27 juin 2013, dans les locaux de la télévision nationale, son traditionnel point de presse avec au présidium les ministres Basga Emile Dialla, Jean Coulidiati, et Baba Hama représentant le ministre porte-parole du gouvernement.

Dans leur déclaration liminaire, les deux ministres invités du jour, ont fait le point des actions prioritaires de leur département. Au ministère de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l'emploi, les actions prioritaires courant 2013 s'inscrivent en droite ligne de la mise en ½uvre générale de la politique nationale en matière de jeunesse, d'enseignement et de formation professionnels. Ces actions ont pour référentiel, précise le ministre Dialla, « le programme présidentiel ».

Dans ce sens, le ministère s'attèle à l'élaboration d'un nouveau format à même de mieux encadrer le forum nation des jeunes. En effet, ce forum a été suspendu depuis sa 6è édition tenue à Dori en décembre 2011 et qui a réuni 1 700 jeunes autour du thème « Renforcer les investissements en faveur des jeunes pour un Burkina émergent ». Depuis, plus rien ; et des concertations, il ressort que les jeunes souhaitent voir les échanges avec le chef de l'Etat, plus interactifs. D'où la nécessité d'adopter un nouveau format.

La tenue le 12 août prochain des activités entrant dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse, la création de quatre centres d'écoute et de dialogue pour jeunes, la tenue des conférences régionales sur la citoyenneté et la culture de la paix, la construction d'un centre de formation professionnelle à vocation industrielle à Bobo avec le soutien de la Chine Taïwan à hauteur de 6 milliards de FCFA, la création de centres à vocation régionale avec l'appui financier de l'Inde à hauteur de 10 milliards de FCFA, sont autant d'actions phares du département du ministre Dialla courant 2013.

L'appui au renouvellement des organes du Conseil national de la jeunesse qui fonctionne depuis 2011 dans l'illégalité, le renforcement du secteur informel, et un accent particulier sur le programme spécial de création d'emploi (PSE), sont aussi inscrits en lettre d'or dans l'agenda du ministère en charge de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l'emploi.

Le programme spécial de création d'emploi (PSE)

Ce programme a été mis en place en 2012 dans un contexte de crise mondiale de l'emploi. Il devra couvrir la période 2012-2014, avec un budget annuel de 11 milliards de FCFA. Sa mise en ½uvre s'articule autour de six composantes : la première composante s'adresse aux jeunes diplômés, la deuxième aux jeunes déscolarisés et non-scolarisés, la troisième aux jeunes ruraux, la quatrième vise l'autonomisation des femmes, la cinquième se rapporte aux mesures incitatives de création d'emploi par les PME et les entreprises locales, et la sixième traite de la gestion et du suivi dudit programme. C'est ainsi qu'en 2012, sa mise en ½uvre a donné lieu à la création de 58 711 emplois dont 38 217 emplois indirects. En effet, il ressort entre autres que 257 associations et groupements de femmes ont été dotés de technologies et quatre plates-formes multifonctionnelles ont été installées dans quatre communes.

Le recadrage engagé cette année a consisté, aux dires du ministre Dialla, à recentrer le programme sur les politiques sectorielles. En clair, il question de responsabiliser et d'autonomiser les différents ministères pour améliorer la gestion du programme, de renforcer les capacités des structures de suivi ; le ministère de la jeunesse continuant d'en assurer la coordination. Et sa supervision générale est désormais assurée par le Premier ministère à travers des réunions périodiques de cabinet ; l'objectif étant, de créer 100 000 emplois en 2013.

Du département en charge de l'économie numérique

Le point de presse du jour a été l'occasion pour le ministre Jean Coulidiati de présenter les axes prioritaires de son département courant 2013. L'on retiendra entre autres, la création d'une agence de promotion de l'économie numérique, d'un technopole favorable à l'extension du réseau informatique de l'administration, la promotion d'une culture des TIC au sein de la jeunesse, l'encadrement de la transition de l'analogie vers le numérique. Les programmes e-santé, e-éducation, e-gouvernement apparaissent aussi en bonne place des priorités du département que dirige le Pr Coulidiati. « Le premier conseil des ministres sans papier avant le dernier trimestre de cette année », est annoncé.

Répondant à une question relative au blocage constaté dans le fonctionnement des caisses d'épargne instituées au sein des bureaux de poste, le ministre Jean Coulidiati dira que cette situation est intervenue dans le cadre de la mise en ½uvre d'une vision de modernisation des services au moyen des atouts du numérique.

Mais, précise le ministre, la poste a reçu une vingtaine d'ordinateurs et du personnel depuis la semaine dernière pour accélérer le processus. Et déjà, 50 000 carnets d'épargne ont été traités dont 41 000 distribués.

Fibre optique sur toute l'étendue du territoire national

La fibre optique est l'unité qui permet de transporter l'information à une très forte vitesse, d'au moins 200 000km/s. Et le ministère en charge de l'économie numérique entend mettre en place un réseau de 5 450 km de fibre optique à travers le pays, à partir de la Côte-d'Ivoire jusqu'à la frontière avec le Niger.

Il s'agira de faire traverser le territoire national par une fibre principale contenant 92 fibres, et dont la capacité est de 40 gigabits. Cette fibre principale sera accompagnée de boucles secondaires de 42 bruns chacune. Et dans chacune de ces boucles secondaires, il y aura 10 gigabits.

De ces fibres, la connectivité sera prise sur 9 points. C'est ainsi que l'ensemble des 45 provinces et 82 communes seront desservies. Et à l'intérieur des communes comme Ouaga et Bobo, ce réseau pourra toucher l'ensemble des universités des banques, des assurances en plus des bâtiments administratifs.

Fulbert Paré

Lefaos.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

presse

AFP

Egypte: 2 ans de prison pour le président du syndicat de la presse

Egypte: 2 ans de prison pour le président du syndicat de la presse

AFP

Presse économique: La Tribune se lance en Afrique

Presse économique: La Tribune se lance en Afrique

AFP

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

Gabon: polémique dans la presse sur un communiqué du PS français

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

jeunesse

Développement

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

AFP

Présidentielle au Bénin: la jeunesse a du mal

Présidentielle au Bénin: la jeunesse a du mal

AFP

Ouganda: la jeunesse a fait son deuil des promesses du président Museveni

Ouganda: la jeunesse a fait son deuil des promesses du président Museveni