mis à jour le

Mouammar Kadhafi à Rome. Août 2010 © REUTERS/Max Rossi
Mouammar Kadhafi à Rome. Août 2010 © REUTERS/Max Rossi

Tripoli: la bataille finale

La bataille de Tripoli est perdue pour Kadhafi. Le dirigeant libyen doit préparer sa sortie.

Kadhafi, la fin? Enfin? Fin juillet, les représentants du Conseil national de transition (CNT) avaient annoncé que Kadhafi ne serait plus au pouvoir à la fin du ramadan, c'est-à-dire à la fin août. A l’époque, cette affirmation n’avait guère été prise au sérieux tant les observateurs s’étaient habitués aux déclarations aussi belliqueuses que péremptoires des rebelles libyens.

En effet, dès la mi-mars, ces derniers n’ont jamais cessé de prédire la chute imminente du Guide suprême. Des prédictions qui, pour l’instant, se sont toujours avérées fausses et qui ont contribué à lasser et décourager les alliés occidentaux et arabes du CNT et à renforcer la thèse selon laquelle la rébellion aurait du mal à s’imposer sans une intervention massive, et donc terrestre, de l’Otan.

Mais depuis le 19 août la donne semble avoir changé. Le CNT a annoncé le lancement de l’assaut final contre Tripoli dans le but d’accélérer la capitulation et le départ de Kadhafi. Baptisée «opération sirène», l’offensive concerne à la fois les troupes du CNT, l’aviation de l’Otan mais aussi des insurgés et des manifestants au sein-même de la ville libyenne. «Cette opération se déroule en coordination entre le Conseil national de transition et les combattants rebelles dans et autour de Tripoli», a indiqué Ahmed Jibril, porte-parole du CNT.

Selon plusieurs informations de presse, des détonations et des échanges d’armes automatiques sont entendues dans la ville libyenne depuis vendredi soir. Le régime de Kadhafi a lui-même reconnu l’existence de cette bataille tout en affirmant avoir réduit les assaillants. La télévision libyenne qui a cessé d’émettre quelques heures avant de reprendre ses programmes proclame elle-aussi l’échec de l’offensive des rebelles.

La Tunisie a reconnu le CNT

Deux éléments laissent à penser toutefois que les événements s’accélèrent et que le piège se referme sur Kadhafi. D’abord, il y a le fait que l'ancien numéro deux du régime libyen Abdessalem Jalloud a fui Tripoli vendredi 19 août et a appelé la tribu du colonel Mouammar Kadhafi à le renier.

«Vous êtes une tribu honorable (...). Vous devez préservez votre histoire et votre honneur (...). Reniez ce tyran car il va partir et vous aurez à supporter son héritage», a déclaré sur Al-Jazeera celui qui fut jusqu’en 1993 l’un des personnes les plus influents du régime à l'adresse de la tribu des Guedadfa.

Ensuite, il y a la décision du gouvernement tunisien de reconnaître le Conseil national transitoire comme représentant légitime du peuple libyen.

«La concordance entre l’offensive des rebelles sur Tripoli et la décision tunisienne n’est pas une coïncidence. Le gouvernement tunisien est l’un des mieux informés de la situation en Libye et il est donc convaincu que le rapport de force penche pour les rebelles», explique à SlateAfrique un ancien diplomate algérien qui pense que son pays pourrait en faire de même «si le régime de Kadhafi vacille».

Il faut rappeler que la Tunisie post-Ben Ali a observé une neutralité prudente vis-à-vis du conflit libyen, acceptant de recevoir sur son sol 700.000 réfugiés fuyant les combats et soignant les blessés des deux camps.

Il reste à savoir désormais quand la chute de Kadhafi va intervenir. Les rebelles annoncent qu’il leur faudra encore «quelques jours». Peut-être le temps pour que le leader libyen puisse trouver un point de chute. A l’heure actuelle, ses possibilités de repli ne sont pas nombreuses.

Il peut se réfugier dans les zones où les Guedadfa sont majoritaires – notamment au sud de Syrte – mais rien ne dit qu’il sera en sécurité. A l’étranger, les pays voisins sont tous des possibilités mais aucune ne paraît évidente.

L’Egypte a d’autres soucis et préférerait ne pas s’encombrer d’un tel fardeau à l’heure où le procès Moubarak et la tension avec Israël font craindre de nouvelles manifestations populaires. De même, on voit mal la Tunisie accueillir Kadhafi après avoir reconnu le CNT.

Reste enfin l’Algérie qui reste, à ce jour, l’un des derniers alliés de fait du régime libyen. «Accueillir Kadhafi en exil sera une source de problèmes politiques et diplomatiques» estime tout de même un officiel algérien. Resterait alors la piste africaine notamment le Zimbabwe ou sud-américaine avec le Venezuela. Cela étant dit, il faudrait encore que la chute de Kadhafi se confirme et que les rebelles du CNT gagnent enfin la bataille de Tripoli…

Akram Belkaïd

A lire aussi

Braveheart selon Kadhafi

Les réfugiés africains continuent d'affluer en Italie

Super Mouammar, héros anticolonialite

 

Akram Belkaïd

Akram Belkaïd, journaliste indépendant, travaille avec Le Quotidien d'Oran, Afrique Magazine, Géo et Le Monde Diplomatique. Prépare un ouvrage sur le pétrole de l'Alberta (Carnets Nord). Dernier livre paru, Etre arabe aujourd'hui (Ed Carnets Nord), 2011.

Ses derniers articles: Le pays où le mensonge est la règle  Ces mots qui tuent le français  Le monde arabe à l'heure du Web 

CNT

Catherine Samba-Panza

Elle n'est pas le messie

Elle n'est pas le messie

Centrafrique

Ce qui attend la nouvelle présidente centrafricaine

Ce qui attend la nouvelle présidente centrafricaine

Centrafrique

Les paris difficiles de la nouvelle transition

Les paris difficiles de la nouvelle transition

guerre civile

Chaos

Fermée depuis 18 mois, l'école reprend à Benghazi en Libye

Fermée depuis 18 mois, l'école reprend à Benghazi en Libye

Cinéma

Le premier long métrage de Netflix traitera des enfants soldats en Afrique

Le premier long métrage de Netflix traitera des enfants soldats en Afrique

Chaos

Avant, la Centrafrique était une nation paisible. Mais ça, c'était avant.

Avant, la Centrafrique était une nation paisible. Mais ça, c'était avant.

Mouammar Kadhafi

Libye

PHOTOS. Cinq après sa mort, Kadhafi hante toujours la Libye

PHOTOS. Cinq après sa mort, Kadhafi hante toujours la Libye

Libye

L'histoire des chercheurs de trésor à la recherche du magot de Kadhafi

L'histoire des chercheurs de trésor à la recherche du magot de Kadhafi

Libye

Benghazi la maudite

Benghazi la maudite