mis à jour le

PROMOTION DE LA PECHE DURABLE AU SENEGAL L'apport des femmes transformatrices

«Place et rôle des femmes dans la gestion durable des pêches au Sénégal», tel est le thème de la causerie qui a réunie hier, jeudi 27 juin, 30 femmes transformatrices de produits halieutiques. En marge de cette rencontre, organisée par l' l'Alliance pour une pêche durable (Apds), ces femmes à travers un chapelet de recommandations, ont plaidé pour plus de considération de leur activité.


Elles sont une trentaine de femmes, s'activant dans la transformation de produits halieutiques à prendre part à la séance de causerie organisée hier, jeudi 27 juin, par l'Alliance pour une pêche durable au Sénégal (Apds). Elles viennent de toutes les localités du territoire national. Selon Diene Ndiaye, Secrétaire général de l'Apds, «le choix de ces femmes a été fait de façon judicieuse, il s'est fait en tenant compte de la répartition géographique des participantes». Et de préciser: «on peut dire que toutes les régions ont été représentées par un membre d'un Comité local de pêche artisanal (Clpa) ou par un membre d'une organisation professionnelle».

La séance de discussion portait sur le thème: «Place et rôle des femmes dans la gestion durable des pêches au Sénégal». Appelés à introduire le thème, Moustapha Dème de l'Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (Isra) et Aminata Mbengue ont tenu d'abord à rappeler l'objet de cette rencontre qui a réuni ces actrices du secteur de la pêche venues de divers horizons, sur l'étendu du territoire national. «La causerie est une excellente occasion de prêter une oreille attentive aux préoccupations des femmes dans le secteur de la pêche et de rechercher des voies pour soutenir leur contribution dans ce secteur en favorisant leur implication dans les processus de décision», ont-ils fait savoir à l'entame de leur propos.

«Une filière pourvoyeuse d'emplois, minée par des contraintes...»
De l'avis des conférenciers, la filière de la transformation des produits halieutiques contrôlés à plus de 90% par les femmes constituent un secteur pourvoyeur d'emplois pour un bon nombre de femmes au Sénégal. De leur avis, en s'adonnant aux activités telles que l'écaillage du poisson, la restauration, la vente de légumes, la vente de crème glacée, de boissons, jus, eau, et café, un nombre important de femmes arrivent à prendre en charge leur foyer. Évoquant un recensement qui, selon eux date d'une dizaine d'années, ils font savoir qu'«environs plus de 7000 femmes s'activent dans la transformation des produits halieutiques le long du littorale sénégalais».

Cette filière de la transformation des produits halieutiques absorbe, selon eux, 30 à 40 % des débarquements et jusqu'à 75 % dans certaines zones comme la Casamance et met sur les marchés divers produits secs tels que les poissons fumés, séchés, («keccax, tambadijang, gej, yet, touffa, Sali), etc.

Au regard de ces enjeux, ils ont plaidé pour une prise en charge des contraintes d'ordres «multiformes et multidimensionnelles, susceptibles de freiner l'émergence des femmes». Ces difficultés, d'après eux, portent sur des facteurs tels que les enjeux fonciers et les problèmes d'occupation de l'espace, l'accès aux matières premières, la déficience des infrastructures, l'inadéquation du financement, les faibles valeurs ajoutées dégagées, la faiblesse des capacités et la marginalisation dans la gouvernance des pêches.

Les recommandations pour une survie de la filière
Prenant la parole, la plus part des participantes ont confortés les conférenciers sur cet aspects lié aux difficultés auxquelles elles font face. A ce titre, elles ont plaidé pour une valorisation de cette filière qui, selon elles, doit être traité au même titre que les autres secteurs d'activités. Elles ont ainsi formulés un certain nombre de recommandations parmi les lesquelles, on peut citer, entre autres : la mise place de cartes professionnelles pour mieux réguler l'accès à cette filière, la modernisation des sites de transformation, le renforcement de leur présence dans les instances de prise de décision comme les Clpa.
Elles ont aussi appelé les autorités à mettre à jour la base de données quantitatives et qualitatives sur la contribution des femmes dans le secteur, à accorder un appui aux secteurs (micro-mareyeuses, revendeuses, écailleuses), à promouvoir les produits issus de la transformation et à renforcer les programmes d'alphabétisation fonctionnelle pour ne citer que cela.

La rencontre fait suite, renseigne le Secrétaire de l'Apds, à une formation de trois jours en «leadership», ouverte le lundi 24 juin dernier au profit de ces actrices de la filière de transformation des produits halieutiques qui occupent une bonne partie dans les échanges extérieurs du Sénégal. Pour lui, cette séance de causerie, rendu possible par son organisation (Apds) en relation avec ses partenaires à savoir le Fonds mondiale pour l'environnement (Wwf) et l'Usaid, est un prétexte pour sensibiliser l'opinion public sur la situation de ces femmes transformatrices qui, à son avis, jouent un rôle important dans la lutte contre la pauvreté et le chômage. «En organisant cet atelier, nous avons voulu servir un cadre pour attirer l'attention des décideurs, les pouvoirs publics sur la place qu'occupent les femmes dans l'économie, dans la lutte contre la pauvreté et le chômage dans notre société», a-t-il indiqué à la presse.
Sud Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

pêche

Pêche

Il faut protéger les petits pêcheurs africains qui apportent beaucoup à l'économie

Il faut protéger les petits pêcheurs africains qui apportent beaucoup à l'économie

Pêche

L'économie bleue, levier de croissance durable pour l'Afrique

L'économie bleue, levier de croissance durable pour l'Afrique

AFP

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment

Sénégal

AFP

Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal

Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal

AFP

Amical: la Côte d'Ivoire tenue en échec par le Sénégal avant l'arrivée de Wilmots

Amical: la Côte d'Ivoire tenue en échec par le Sénégal avant l'arrivée de Wilmots

AFP

CAN: pas de miracle pour l'Algérie, qui laisse Tunisie et Sénégal passer en quarts

CAN: pas de miracle pour l'Algérie, qui laisse Tunisie et Sénégal passer en quarts

femmes

AFP

Nigeria: une vingtaine de femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: une vingtaine de femmes enlevées par Boko Haram

AFP

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

AFP

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram