mis à jour le

Election présidentielle de 2013 : La partition du Forum de la Société Civile

Le Forum des organisations de la Société Civile du Mali a organisé une conférence de presse le samedi dernier dans son logo, sur le cadre d'interpellation des candidats à la candidature aux élections présidentielles de 2013. Le conférencier était Mamoutou Diabaté, son  président. On y notait la présence de plusieurs de ses membres.

 

Le Mali traverse la plus grande crise de son histoire : la crise sécuritaire sociopolitique. Les forces armées et de sécurité du Mali, en collaboration avec leurs frères d'arme de la MISMA et du Serval, ont réussi à bouter hors de nos frontières les bandits armés. Aujourd'hui, pour une sortie définitive de cris, les autorités de la transition attendent organiser les élections présidentielles dont le premier tour est prévu pour le 28 juillet comme désigné dans la feuille de route. En effet, le Forum de la Société Civile ne veut pas rester en marge de cet événement. Un certain nombre d'activités est organisé au sein de cette institution dont la présente conférence de presse qui est l'organisation d'un cadre d'interpellation des candidats à la candidature aux élections présidentielles de 2013.

 

 

L'objectif de cette conférence de presse était d'informer les hommes de médias afin qu'ils puissent relayer l'information à la population. Selon le président du forum, il est important de réussir ces élections en mettant en ½uvre des démarches individuelles et collectives pour une plus grande participation des citoyens au scrutin. Il a ajouté que l'interpellation des candidats aux élections présidentielles participe à cette volonté d'informer et de sensibiliser les populations en vue de palier au manque d'information des électeurs sur les propositions de programmes des personnes désirant briguer la magistrature suprême.

 

 

L'enjeu de cette activité est de mettre en lumière les projets proposés par les candidats et de chercher à les engager sur les enjeux prioritaires des organisations de la société civile. 2eme du genre depuis 2007, les organisateurs de cet espace d'interpellation se sont fixés un certain nombres d'objectifs à savoir faciliter l'accès des citoyens au contenu des projets et programmes des candidats aux élections présidentielles de juillet 2013, informer les citoyens sur l'ensemble du territoire de la tenue d'un cadre d'interpellation des candidats aux élections présidentielles de 2013, transmettre par voie de canaux de communication  «audiovisuel, presse écrite et internet » les interventions des candidats, présents au cadre d'interpellation, capitaliser les débats et interventions des participants au cadre d'interpellation des candidats.

 

 

Cet espace d'interpellation se déroulera du 1er au 6 juillet prochain au Centre international des Conférence de Bamako, CICB. Les questions des journalistes se sont tournées autour des sujets relatifs aux choix des candidats, le déroulement de cette interpellation, les particularités de cette édition entre autres. Le conférencier dira que tous les candidats déclarés feront l'objet d'interpellation. Chaque candidat aura droit à 30 minutes d'interpellation  et seuls le journaliste et les représentants des groupes thématiques poseront des questions. Le public ne fait qu'observer. Les dispositifs sécuritaires seront renforcés. Ils feront en sorte qu'il n'y est pas d'applaudissement et des actions pouvant perturber l'interpellation. Cet espace permettra de rehausser le taux de participation qui n'a jamais atteint les 40c/o, disait l'interlocuteur du jour. Cet espace permettra à la population de choisir un président qui répond aux aspirations de la population afin d'éviter ceux qui est arrivé à notre cher pays.

 Mahamane Touré « Hamane »

élection

AFP

Kenya: Kisumu se prépare

Kenya: Kisumu se prépare

AFP

Kenya: incertitude

Kenya: incertitude

AFP

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

présidentielle

AFP

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

AFP

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

AFP

Kenya, une présidentielle

Kenya, une présidentielle

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013