mis à jour le

Projets et Programmes de développement : les bailleurs veulent désormais sanctionner les entreprises défaillantes

Promouvoir le suivi conjoint des projets et programmes de développement au Burkina. C'est sous cet objectif que se sont réunis la Banque africaine pour le développement (BAD), la Banque mondiale, le Fonds international pour le développement de l'agriculture (FIDA) et le gouvernement burkinabè dans le cadre de la 3e revue conjointe des portefeuilles des projets de la BAD, la BM et le FIDA, tenue le vendredi 21 juin 2013 à Ouagadougou. Ensemble les participants ont convenu de mettre à jour la liste des entreprises défaillantes et au besoin de les sanctionner.

Les projets et programmes de développement connaissent d'énormes difficultés dans leur mise en ½uvre au Burkina. Ces problèmes qui vont de la mauvaise gestion des contrats à la gestion financière mettant à nu de graves problèmes de gouvernance en passant par le manque de capacité et parfois de professionnalisme de certaines entreprises nationales, la faiblesse de la qualité des ressources humaines recrutées, font que la plupart des projets et programmes n'atteignent leur objectif qui est « d'impacter la vie sociale, économique et environnementale des populations ».

Des recommandations pour la réussite des projets

En se penchant sur ces difficultés, les chefs de projets et programmes ainsi que les partenaires techniques et financiers ont formulé des recommandations. Ils ont ainsi recommandé, entre autres, la formation des équipes des projets, la sensibilisation des parlementaires pour la ratification des projets de prêt. A la clôture des projets, les participants ont proposé qu'un mécanisme soit mis en place pour permettre au gouvernement de rentrer très vite en possession du matériel non utilisé des projets. Conscients que le succès d'un projet réside dans la qualité des hommes, il a été proposé de faire une évaluation effective des équipes des projets.

Environ 960 milliards francs CFA dans les projets au Burkina

Pour le Ministre de la Santé, Léné Sebgo, l'apport des partenaires techniques et financiers est d'une grande importance au Burkina Faso. Les financements alloués au Burkina par ces trois institutions, selon la représentante de la BAD, à environ 960 milliards de francs CFA.

Les recommandations ont convaincu le Ministre Sebgo que la revue conjointe est un maillon essentiel pour le suivi des projets. Selon les institutions partenaires, cet exercice devra déclencher une évolution vers l'atteinte des objectifs des projets et programmes de développement en cours au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

AFP

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

bailleurs

LNT

Une nouvelle loi pour les locataires et les bailleurs

Une nouvelle loi pour les locataires et les bailleurs

group promo consulting

DECRETS D’AVANCE - La Loi de finance votée est différente de celle présentée aux bailleurs : L'Etat pris en flagrant délit de mensonge

DECRETS D’AVANCE - La Loi de finance votée est différente de celle présentée aux bailleurs : L'Etat pris en flagrant délit de mensonge

Actualités

Aziz Krichène : ''La Troïka n’est bonne qu’à mendier auprès des bailleurs de fonds mondiaux''

Aziz Krichène : ''La Troïka n’est bonne qu’à mendier auprès des bailleurs de fonds mondiaux''

entreprises

AFP

Ethiopie: nouvelles violences contre des lieux touristiques et entreprises étrangères

Ethiopie: nouvelles violences contre des lieux touristiques et entreprises étrangères

AFP

Face

Face

AFP

Maroc: les entreprises françaises en reconquête

Maroc: les entreprises françaises en reconquête