mis à jour le

Un rapport de la Banque mondiale classe le Burkina au 3e rang

La Banque mondiale a organisé, le mercredi 26 juin 2013 à Ouagadougou, un forum international par vidéoconférence sur l'Evaluation des politiques et institutions nationales (EPIN) en Afrique Subsaharienne. La rencontre a été une occasion d'avoir le dernier rapport de l'institution qui classe le Burkina Faso à la troisième place, avec la note de 3,8/6, sur une quarantaine de pays classés. Le Burkina Faso occupe la 3e place dans le classement 2012 de la Banque mondiale, concernant l'Evaluation des (...) - Economie

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

rapport

AFP

Le Maroc réfute un rapport d'Amnesty sur l'espionnage d'un journaliste

Le Maroc réfute un rapport d'Amnesty sur l'espionnage d'un journaliste

AFP

Libye: Tripoli dénonce des "contrevérités" dans le rapport de l'émissaire de l'ONU

Libye: Tripoli dénonce des "contrevérités" dans le rapport de l'émissaire de l'ONU

AFP

Soudan: un rapport d'étape sera présenté

Soudan: un rapport d'étape sera présenté

banque

AFP

Banque africaine de développement: les experts indépendants valident la disculpation d'Adesina

Banque africaine de développement: les experts indépendants valident la disculpation d'Adesina

AFP

Akinwumi Adesina, de la consécration

Akinwumi Adesina, de la consécration

AFP

La Banque africaine de développement lance une enquête indépendante sur son président

La Banque africaine de développement lance une enquête indépendante sur son président

Burkina

AFP

Roch Kaboré, de l'espoir de changement au chaos sécuritaire au Burkina

Roch Kaboré, de l'espoir de changement au chaos sécuritaire au Burkina

AFP

Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé

Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé

AFP

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule