mis à jour le

Un rapport de la Banque mondiale classe le Burkina au 3e rang

La Banque mondiale a organisé, le mercredi 26 juin 2013 à Ouagadougou, un forum international par vidéoconférence sur l'Evaluation des politiques et institutions nationales (EPIN) en Afrique Subsaharienne. La rencontre a été une occasion d'avoir le dernier rapport de l'institution qui classe le Burkina Faso à la troisième place, avec la note de 3,8/6, sur une quarantaine de pays classés. Le Burkina Faso occupe la 3e place dans le classement 2012 de la Banque mondiale, concernant l'Evaluation des (...) - Economie

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

rapport

AFP

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

Maroc: les autorités rejettent un rapport de HRW aux conclusions "hâtives et erronées"

AFP

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

Burundi: les populations continuent de fuir les sévices, selon un rapport

AFP

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs

banque

AFP

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

Société Générale lance une nouvelle banque alternative en Afrique

AFP

Afrique: la Banque mondiale appelle la France

Afrique: la Banque mondiale appelle la France

AFP

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

Burkina

AFP

Attaque au Burkina : le commando "probablement venu du nord du Mali"

Attaque au Burkina : le commando "probablement venu du nord du Mali"

AFP

Le Burkina sous le choc d'un nouvel attentat sanglant au coeur de sa capitale

Le Burkina sous le choc d'un nouvel attentat sanglant au coeur de sa capitale

AFP

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme