mis à jour le

Gestramar nous écrit

Vous avez publié, dans votre journal en date du 4 juin 2013, un article intitulé «La lente agonie du transport maritime» qui contenait un certain nombre d'informations erronées qui nous ont d'abord surpris, ensuite offusqués tant les chiffres étaient faux.  Ainsi selon l'article cité ci-dessus, «le 25 mai 2013, après une réunion en assemblée générale du conseil d'administration (sic !), en l'absence du PDG, faisant état du recours au gré à gré dans l'octroi du marché de développement de l'Erenav à un chantier italien pour un montant de 24 milliards de dinars». Il est ajouté plus loin : «A la surprise générale, la Société de gestion des portefeuilles de l'Etat (SGP) Gestramar, qui détient le portefeuille de l'Erenav, a décidé tout simplement d'octroyer le marché aux Italiens, suscitant de lourdes interrogations et des inquiétudes, d'autant que l'entreprise traverse depuis quelques mois ses moments les plus difficiles après avoir connu une période de relance d'activité.» Nous nous arrêtons ici pour informer et tranquilliser à la fois l'auteur de l'article et le lecteur de votre quotidien en affirmant  que la SGP Gestramar n'a jamais signé ou donné ordre à l'Erenav de signer un quelconque contrat d'octroi de marché de développement d'un montant de 24 milliards de dinars avec un chantier italien, ou allemand ou de quelque autre nationalité que ce soit. De plus un contrat signé de gré à gré. Pour le reste, il est à préciser que la SGP Gestramar, en tant qu'agent judiciaire de l'Etat, est chargée d'assurer, selon les dispositions du code de commerce et la réglementation en vigueur, la surveillance stratégique et la gestion d'un portefeuille d'entreprises publiques autonomes, dotées d'organes sociaux, c'est-à-dire d'un conseil d'administration et d'une assemblée générale qui ont leurs prérogatives et leurs compétences ; à ce titre, ce seront ces mêmes entreprises qui rédigeront les mises au point adéquates et vous les transmettront pour publication, en réponse à toutes les insinuations.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien