mis à jour le

Référentiel islamique du PJD : La réponse de Bouanou à Rissouni

Invité du forum de la MAP, le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des Représentants, Abdellah Bouanou, n’a pas fait dans la dentelle. A en croire ce dernier, le PJD a dépassé le cadre classique de la pensée islamique pour évoluer vers une idéologie plus ouverte et passer à la phase de ”l’après mouvement islamique”.?Il ajoute que son parti, qui a procédé à des “révisions idéologiques”, est “sorti du cadre primaire de la pensée du mouvement islamique” et a complètement adhéré à l’esprit de la nouvelle Constitution et aux grandes réformes engagées dans les différents domaines.?”Il y a des voix qui s’élèvent aujourd’hui au sein du parti pour passer à la phase de l’après mouvement islamique, de la même manière que le post-modernisme a été une maturation et une critique du modernisme”, a-t-il ajouté, tout en exprimant son soutien total à une “séparation claire entre le religieux et le politique, ce dernier étant un champ de compétition, de programmes et de vote populaire, donc par son essence un champ relatif, tandis que le premier demeure du domaine de l’absolu”.?”Le politique recherche le pouvoir pour être au service de la société, tandis que le prédicateur cherche à gagner le c½ur des gens pour une récompense suprême, donc chacun a un rôle et une mission”, estime Abdellah Bouanou, qui s’est dit personnellement favorable à la liberté du culte, qui “ne doit pas nous faire peur, parce qu’elle fait partie des principes des droits humains universels”.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

islamique

AFP

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

AFP

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

PJD

Politique

Le Maroc, royaume de la stabilité cinq ans après le Printemps arabe

Le Maroc, royaume de la stabilité cinq ans après le Printemps arabe

Peine de mort

Vers l'arrêt de mort de la peine capitale

Vers l'arrêt de mort de la peine capitale

LNT

PJD / Choubani : Etat des lieux de l’associatif

PJD / Choubani : Etat des lieux de l’associatif