mis à jour le

SEDECO 2013 : La SCADD au scanner des chercheurs de l'UO

C'est parti depuis le lundi 24 juin 2013 à Ouagadougou pour la Semaine du Débat Economique (SEDECO). C'est le ministre de l'Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, parrain, qui a présidé l'ouverture de la manifestation.

Pour cette septième édition, les responsables du Centre d'Etude, de Documentation et de Recherches Economiques et Sociales (CEDRES), structure initiatrice de la SEDECO, ont opté de porter leur réflexions sur la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) ; de la passer au scanner de la science économique.

La SCADD à l'épreuve des théories

« La SCADD à l'épreuve des théories et des meilleures pratiques d'émergence », tel est en effet le thème de la présente SEDECO dont les activités s'étalent jusqu'au 29 juin 2013.

Se réjouissant de son choix comme parrain, le ministre de l'Economie et des Finances a félicité le CEDRES pour ses performances et la qualité de ses actions au cours de ces dernières années. Ce qui lui vaut d'être régulièrement cité parmi les meilleurs centres de recherche sur le continent. Selon un récent classement de la Banque Africaine de Développement (BAD), le CEDRES fait partie des cinq meilleurs centres africains de recherche.

Accompagnement du MEF

Lucien Marie Noël a en outre salué à sa juste valeur l'intérêt du CEDRES pour la SCADD, placée au centre des échanges de la SEDECO 2013. « Mon département ne ménagera aucun effort pour accompagner l'initiative », a assuré le grand argentier du Faso. Pour le président de l'Université Ouaga II Stanislas waro, le choix de réfléchir sur le nouveau référentiel du pays qu'est la SCADD, traduit la volonté des chercheurs d'apporter leur contribution au processus de construction du Burkina de demain. Et de souhaiter que cela jette les bases d'une collaboration renforcée entre l'université Ouaga II et les ministères.

« Dire la vérité scientifique »

Pour sa part, le directeur du CEDRES, Taladidia Thiombiano est convaincu d'une chose : toute politique économique qui ne se prête pas à la rigueur de l'analyse scientifique est vouée à un certain tâtonnement. C'est pourquoi, à entendre le Professeur Thiombiano, il n'est pas question à travers le présent exercice, de caresser dans le sens du poil ; mais de dire la vérité scientifique.

En revanche, il a tenu à rendre hommage aux plus hautes autorités du pays pour le soutien dont le CEDRES a bénéficié d'elles dernièrement et qui lui permet d'améliorer ses locaux. Il a parlé de 36 millions de francs CFA, après 36 ans d'existence.

L'édition 2013 de la SEDECO est placée sous le haut patronage du Premier ministre Luc Adolphe Tiao. Le ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l'Emploi et celui des Enseignements secondaire et supérieur sont co-parrain.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013