mis à jour le

RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE BASE DES PARTIS : La leçon de démocratie de «Rewmi» et du Parti socialiste aux autres formations

Dans le landernau politique sénégalais, où une centaine de formations sont légalement constituées, peu d'entre-elles se soucient du renouvellement de leurs instances de base. Alors que cela devrait être la règle et non l'exception.
De grands partis, comme le Parti démocratique sénégalais (Pds), qui a dirigé le Sénégal, 12 années durant, ne se sont pas soumises à ce jeu démocratique depuis plus d'une décennie. Le dernier renouvellement officiel des instances du parti libéral remonte à 1996.
Depuis lors, les opérations de renouvellement de ce parti ont toujours été annoncées en grande pompe, mais elles se sont toujours terminées en queue de poisson. La peur de voir le parti imploser en mille morceaux explique, en grande partie, ces nombreuses reculades.
Il y a également le cas de ces formations -dont la plupart sont des «cabines téléphoniques» - qui n'envisagent même pas d'organiser ces opérations, prétextant des problèmes de moyens.
Aujourd'hui, seuls deux partis, le «Rewmi» de l'ancien Premier ministre Idrissa Seck et le Parti socialiste (Ps) d'Ousmane Tanor Dieng sont en train de se soumettre à cet exercice, certes, périlleux, mais indispensable pour le renforcement de la démocratie au sein des entités politiques. En effet, beaucoup de partis souffrent d'un déficit de démocratie interne.
L'attitude des «rewmistes» et des socialistes, qui ont accepté de se soumettre au jeu démocratique de renouvellement des instances de bases de leurs partis, sans calculs politiciens, doit être méditée par les autres formations politiques du pays. La démocratie sénégalaise n'en sera que davantage renforcée

Le Quotidien

partis

AFP

Présidentielle en Sierra Leone: deux nouveaux partis contestent leur élimination

Présidentielle en Sierra Leone: deux nouveaux partis contestent leur élimination

AFP

Tchad: 10 partis d'opposition suspendus pour "troubles

Tchad: 10 partis d'opposition suspendus pour "troubles

AFP

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

démocratie

AFP

Ethiopie: amnistié, le journaliste Eskinder continue son combat pour la démocratie

Ethiopie: amnistié, le journaliste Eskinder continue son combat pour la démocratie

AFP

Tanzanie: l'Église catholique dénonce les atteintes

Tanzanie: l'Église catholique dénonce les atteintes

AFP

Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie et son économie

Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie et son économie

socialiste

Djamila Ould Khettab

Samia Ghali, la rebelle d’origine algérienne du Parti socialiste

Samia Ghali, la rebelle d’origine algérienne du Parti socialiste

Reuters

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Reuters

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français

Ifop : Le Parti socialiste n'a plus la cote auprès des Français