mis à jour le

Football : Paul Put ne démissionnera plus

Le coach des Etalons, Paul Put et la Fédération burkinabè de football (FBF) ont trouvé un terrain d'entente dans le différend qui les opposait. C'est ce que nous avons appris dans la soirée de ce mardi 25 juin 2013 auprès de la FBF. Mais rien n'a encore filtré sur les termes de l'accord.

Le Onze national du Burkina pourra préparer sereinement son match retour contre les Diables rouges du Congo prévu pour se jouer en septembre prochain. Car leur entraineur qui avait déposé sa lettre de démission pour exiger une revalorisation salariale vient de trouver un accord avec la FBF.

Combien touchera désormais Paul Put ? Mystère et boule de gomme car pour l'instant rien n'a encore filtré sur les termes de l'entente. Mais on peut deviner aisément que le sélectionneur national, qui prendra l'avion ce soir pour la Belgique, a obtenu une augmentation de son salaire.

En rappel, après la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) où les Etalons ont fini à la 2e place et les victoires enregistrées lors des matchs de qualification au Mondial 2014, le sélectionneur national avait exigé une revalorisation de son salaire.

Les discussions ont des moments de couac et le coach avait déposé sa lettre de démission. Mais fort heureusement, un accord vient d'être trouvé entre la FBF et Paul Put au grand bonheur des supporters de l'équipe nationale.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

football

AFP

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo