mis à jour le

Khuyool Investment s’installe au Maroc

 

La crise économique et financière qui secoue le monde des marchés et de l'entreprise encourage plusieurs groupes industriels à se développer dans les zones qui offrent des opportunités peu sensibles  aux fluctuations conjoncturelles.

Le Groupe Khuyool Investment est déterminé à faire du Maroc sa nouvelle plateforme vers de nouveaux marchés à conquérir.

Basé à Dubaï et présent dans 112 pays de divers horizons, Khuyool Investment est un géant de l'industrie des services. Réalisant un chiffre d'affaire annuel de 100 millions de dollars, ses activités couvrent une panoplie d'industries et de services, allant de l'immobilier aux gros engins de construction et de déblaiement, en passant par l'architecture d'intérieur et le négoce à grande échelle.

Enrichi d'une expérience à l'internationale, Khuyool Investment a opté pour le Maroc en considération d'un ensemble de critères, dont les plus importants sont la stabilité politique et sociale, un environnement économique fiable, et des opportunités d'affaires ouvertes sur les marchés des capitaux.

Le choix du Maroc n'était pas un hasard : il s'agit d'une plateforme ouverte sur les marchés africain et maghrébin. En effet, le Royaume est aujourd'hui une grande porte vers le marché africain.

L'introduction du marché marocain se fera graduellement pour accompagner le processus de mise en place infrastructurelle. Le premier de la lignée des produits de qualité qui seront lancés au Maroc est la marque ''Cavallix'', un rasoir de fabication allemande, et qui devrait concurrencer les marques haut de gamme déjà présentes au Maroc.

AL

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Maroc

AFP

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

AFP

Leila Slimani s'interroge sur la sexualité au Maroc

Leila Slimani s'interroge sur la sexualité au Maroc

AFP

Mondial-2018: choc Tunisie-RDC, Cameroun, Maroc et Ghana sous pression

Mondial-2018: choc Tunisie-RDC, Cameroun, Maroc et Ghana sous pression