mis à jour le

Torture ayant entrainé la mort de Ousseynou Seck : Le policier Bâ Abdoul Niang écope de deux ans ferme

L'affaire de torture ayant entrainé la mort de l'étudiant Ousseynou Seck, domicilié à la patte d'oie semble connaitre son épilogue. Le policier incriminé dans cette affaire, Bâ Abdoul Niang est condamné à deux ans de prison ferme pour avoir été reconnu coupable de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, sans l'intention de la donner. Ibrahima Diouf, le chef de la brigade de recherche de Grand Yoff et El Hadji Bop, ont quant à eux, été relaxés. L'Etat du Sénégal, déclaré civilement responsable, est condamné à payer à la famille de la victime dix (10) millions de francs Cfa. Pour rappel, lors des émeutes qui ont suivie la contestation de la troisième candidature de Abdoulaye Wade à la présidentielle de 2012, Ousseynou Seck avait été cueilli chez lui, à la patte d'oie et amené dans les locaux de la police de Grand Yoff, malmené puis ramené chez lui. Quelques temps après il a succombé à ses blessures. Au vu des faits, il a été prouvé que l'intervention des trois policiers cités dans cette affaires, s'est déroulée en toute illégalité.

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

torture

AFP

Ouganda: le président demande de ne plus recourir

Ouganda: le président demande de ne plus recourir

AFP

La torture davantage acceptée en France depuis les attentats

La torture davantage acceptée en France depuis les attentats

AFP

La Tunisie "sur la bonne voie" dans la lutte contre la torture selon l'ONU

La Tunisie "sur la bonne voie" dans la lutte contre la torture selon l'ONU

mort

AFP

Botswana: mort de l'ancien président Ketumile Masire

Botswana: mort de l'ancien président Ketumile Masire

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

ferme

AFP

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

AFP

Art africain: le Musée Dapper ferme et devient nomade

Art africain: le Musée Dapper ferme et devient nomade

AFP

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné