mis à jour le

Brésil: les manifestations se poursuivent, sur fond de tractations politiques

Au Brésil, les manifestations continuent. Ils étaient des milliers ce mardi 25 avril à défiler dans les rues du pays. Des manifestants, en nombre largement inférieur aux derniers jours, qui semblent reprendre leur souffle en attendant les résultats de leur protestation. Car à Brasilia, la présidente s'active. Elle consulte. Ses propositions pour répondre à la crise ont suscité la polémique, chez ses alliés et dans l'opposition. Les principales centrales syndicales ont quant à elles annoncé une grève le 11 juillet prochain.

Le projet de soumettre à référendum la formation d'une Assemblée constituante chargée de modifier la Constitution brésilienne fait frémir Brasilia, où siège le Parlement. Le président de l'Assemblée, s'est déjà opposé à ce que les députés, si durement critiqués par les manifestants, soient de fait dessaisis de cette réforme politique.

Chahutée, Dilma Rousseff, la présidente brésilienne tente de faire pression sur les parlementaires afin qu'ils adoptent rapidement les principales mesures de son plan d'urgence, et notamment l'attribution de l'ensemble des royalties du pétrole à l'éducation.

Manne pétrolière et administration

Reste que les deux grands secteurs critiqués par les manifestants, que sont la santé et l'éducation, justement, ne sont pas la prérogative du gouvernement fédéral, mais des gouverneurs, des maires et de leurs administrations.

Si les mesures annoncées sont un «premier pas», les manifestants poursuivent leur lutte.

Ce sont ces dernières qui devront gérer cette manne pétrolière. Autant d'échelons supplémentaires - traditionnellement perméables à la corruption -, que critiquent les manifestants.

Et déjà une petite minorité de députés de l'Etat de Rio de Janeiro a obtenu la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire sur les bus. Leur prix avait été à l'origine de la fronde sociale. Leur gestion, sous forme de partenariats public-privé, est aujourd'hui entachée de forts soupçons de corruption.

Rfi.fr

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

manifestations

AFP

Cameroun: violentes manifestations

Cameroun: violentes manifestations

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

AFP

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

politiques

AFP

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

AFP

Le Soudan du Sud est "au bord du précipice", s'alarment d'anciens prisonniers politiques

Le Soudan du Sud est "au bord du précipice", s'alarment d'anciens prisonniers politiques

AFP

RDC: l'ONU invite les acteurs politiques

RDC: l'ONU invite les acteurs politiques