mis à jour le

A quoi rime la surenchère de l'opposition ?

La question mérite d'être posée. Sous la houlette de son chef de file, l'opposition politique burkinabé, en alliance avec certaines organisations traditionnelles dites proches de la société civile, appelle à une journée nationale de protestation « sur toute l'étendue du territoire national », le samedi 29 juin 2013. Normal, dira-t-on. Une opposition, dans un système démocratique, est faite pour critiquer et dénoncer. Critiquer, dénoncer et protester, de manière légale et républicaine, contre toute (...) - Point de vue

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre