mis à jour le

Quelle recette pour éviter les émeutes d’été ?

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, présidera, ce matin, la réunion gouvernement-walis. Ce rendez-vous annuel constitue une nouvelle opportunité pour le premier responsable du gouvernement, qui occupe le terrain depuis le transfert à Paris du président Bouteflika, le 27 avril dernier, afin de donner de nouvelles directives aux chefs des exécutifs des 48 wilayas. Au menu de cette rencontre, il y a, officiellement, deux dossiers : la préparation du mois de Ramadhan et la saison estivale. En effet, selon l'agence APS, Abdelmalek Sellal saisira cette rencontre pour transmettre aux walis les directives que lui aurait données le président Bouteflika concernant la préparation du mois de Ramadhan. «A quelques semaines du mois de Ramadhan, le gouvernement a été instruit par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de veiller à la bonne prise en charge des préoccupations des citoyens, notamment en cette période de préparatifs du mois sacré de jeûne», explique une dépêche de l'APS. Le Premier ministre devrait ainsi exhorter les walis à assurer un meilleur approvisionnement des marchés en produits alimentaires très demandés par le citoyen. L'objectif est d'éviter les pénuries et la hausse des prix qui siphonne les bourses des ménages en ce genre d'occasion. Il devra aussi donner des instructions pour éviter les erreurs du passé concernant la gestion de la saison estivale. Le gouvernement ne souhaite pas revivre le scénario de l'été 2012, où les coupures récurrentes d'électricité et le manque d'eau ont donné suite à des émeutes dans plusieurs régions du pays. Ainsi, les participants à cette réunion tenteront de trouver des solutions à ces problèmes et satisfaire les doléances des citoyens. Souvent pris pour cible par la population en colère, les walis, dont les prérogatives sont très larges, doivent proposer des solutions concrètes aux différents problèmes de leurs localités respectives. Ont-ils préparé des plans pour la gestion de la saison estivale ? On le saura peut-être aujourd'hui. Abdelmalek Sellal, qui avait déjà insisté sur la distribution des logements réceptionnés à leurs propriétaires, devra renouveler son instruction aux walis. Ces derniers, de crainte de provoquer la colère des mécontents, avaient décidé de bloquer cette opération. En plus de la présentation du bilan de l'opération d'hygiène et de traitement des déchets ménagers, les walis devront également faire le point sur le plan relatif à l'éradication des marchés informels et leur remplacement par des marchés de proximité. Dans ce sens, des mesures, visant à intégrer, avant le mois de Ramadhan, un grand nombre de commerçants, activant dans l'informel, dans des marchés de proximité, avaient été annoncées. Le gouvernement avait exigé, au début de l'année en cours, la livraison de plus de 300 marchés couverts, 3000 box de commerce et 2500 unités commerciales mobiles (tables de marché) avant le mois de juillet prochain. Le gouvernement de Abdelmalek Sellal réussira-t-il à relever le défi d'un été sans émeute ? Les walis, premiers magistrats des wilayas, seront-ils à la hauteur ?

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

recette

Benoit DOSSEH

NBA : la recette de Shaquille O’Neal pour que Sacramento gagne

NBA : la recette de Shaquille O’Neal pour que Sacramento gagne

Benoit DOSSEH

Mondial U17 : la recette de Ben Soltane pour dompter l’Argentine

Mondial U17 : la recette de Ben Soltane pour dompter l’Argentine

Rabia Chaudry

L’expérience de ma famille, une recette contre la haine

L’expérience de ma famille, une recette contre la haine

émeutes

AFP

Emeutes au Gabon: "aucun changement" pour la CAN-2017, assure la CAF

Emeutes au Gabon: "aucun changement" pour la CAN-2017, assure la CAF

AFP

Noël sous haute surveillance au Niger, un an après les émeutes anti-chrétiens

Noël sous haute surveillance au Niger, un an après les émeutes anti-chrétiens

AFP

Niger: Pâques sous le signe du "pardon" après les émeutes contre les chrétiens

Niger: Pâques sous le signe du "pardon" après les émeutes contre les chrétiens