mis à jour le

Sahara marocain: Message royal à Ban Ki-moon

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé mardi sa “reconnaissance pour le soutien apporté” par le Roi Mohammed VI aux efforts de l’ONU visant à trouver une solution au différend régional autour du Sahara marocain.

“Le Secrétaire général a exprimé sa reconnaissance vis-à-vis du soutien apporté par SM le Roi Mohammed VI et le gouvernement du Maroc aux efforts des Nations unies visant à trouver une solution au différend” autour du Sahara marocain, souligne un communiqué publié à l’issue d’une rencontre, dans l’après-midi au siège des Nations unies à New York, entre M. Ban Ki-moon et M. Taïb Fassi Fihri, Conseiller du Souverain.

M. Fassi Fihri a remis au Secrétaire général de l’ONU un message royal portant notamment sur “l’évolution de la question du Sahara marocain”, rappelle-t-on.

Au cours de cette audience, le Secrétaire général a appelé le Maroc à “continuer de travailler avec son envoyé personnel, Christopher Ross, ainsi qu’avec la MINURSO”.

Ban Ki-moon a également “souhaité que les relations bilatérales entre le Maroc et l’Algérie continuent de s’améliorer”, conclut le communiqué.

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

sahara

AFP

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

AFP

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

AFP

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

ban

AFP

Ghana: au ban de la société, des athées déclarent "leur existence"

Ghana: au ban de la société, des athées déclarent "leur existence"

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", avertit Ban Ki-moon

Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", avertit Ban Ki-moon