mis à jour le

Le Dilou ,ministre des droits de l’Homme contre les Droits de l’Homme

Ce débat est tellement révélateur de la situation politique merdique et dégoûtante (et je pèse mes mots) que vit le pays ! Imaginez que pendant un quart d’heure, le ministre DES DROITS DE L’HOMME fait tout ce qu’il peut pour justifier le viol que subissent les droits de l’Homme en Tunisie, notamment à travers les condamnations de prisonniers d’opinion qui ne cessent de se multiplier depuis la montée des islamistes au pouvoir (Jabeur Mejri, Amina, etc.)

Ce débat est tellement révélateur de la situation politique merdique et dégoûtante (et je pèse mes mots) que vit le pays ! Imaginez que pendant un quart d’heure, le ministre DES DROITS DE L’HOMME fait tout ce qu’il peut pour justifier le viol que subissent les droits de l’Homme en Tunisie, notamment à travers les condamnations de prisonniers d’opinion qui ne cessent de se multiplier depuis la montée des islamistes au pouvoir (Jabeur Mejri, Amina, etc.)

M. Dilou a le droit de penser ce qu’il veut et d’avoir n’importe quelle opinion, il s’agit de sa liberté de pensée et d’expression, mais s’il tient de tels propos du haut de son poste de ministre des droits de l’Homme, on ne peut que se demander à quoi sert son ministère, ou plutôt à quoi il sert lui à la tête d’un ministère dont le nom est tellement noble ! À le banaliser, voire le polluer peut-être ?

M. Dilou ne connaît clairement pas la définition de la liberté d’expression. Il pense naïvement -comme s’il était une personne ordinaire et ignorante, pas un ministre- qu’il s’agit de dire ce que la masse pense, accepte et tolère. M. Dilou, sachez que la liberté d’expression est tout à fait le contraire, il s’agit de garantir aux gens leur droit de dire ce que les autres ne pensent pas forcément, n’acceptent pas forcément et ne tolèrent pas forcément… sinon ça n’aurait plus aucune utilité !

Le ministre des droits de l’Homme a vraisemblablement besoin de leçons en matière de droits de l’Homme et de (re)lire notamment ces deux articles fondamentaux de la déclaration universelle des droits de l’Homme:
Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.
Article 19
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

M. le ministre, si vous n’êtes pas d’accord avec ces articles universels, que faites-vous encore au ministère des droits de l’Homme ? Pourquoi ne pas arrêter cette mascarade et laisser votre place à une personne convaincue par les droits de l’Homme, les vrais droits de l’Homme, une personne capable d’honorer ces droits et qui n’hésiterait pas à les défendre, notamment sur les plateaux télé, pas les attaquer et les dénoncer par tous les moyens comme vous le faites à chaque fois que vous en avez l’occasion !
Et puis, qu’est-ce que c’est que cette hypocrisie ? C’est donc parce que « on n’est pas en Scandinavie », comme vous l’avez rappelé, qu’on n’a pas le droit de jouir de nos droits universels en tant qu’êtres humains ? Vous voulez dire que c’est notre destin en tant que Tunisiens d’être éternellement réprimés et accablés sous prétexte de l’islam ? Jusqu’à quand vous allez user de cette excuse bidon, toujours la même, l’islam, l’islam, l’islam… vous n’avez rien d’autre dans la cervelle, vous et vos camarades islamistes ? N’êtes-vous pas capables d’user d’arguments plus solides, plus rationnels et surtout moins lâches et populistes ?

Rappelons que ce même ministre (considéré, à juste titre, parmi les islamistes les plus modérés en Tunisie) a déjà fait preuve de discrimination dans une autre émission en tenant des propos clairement homophobes. Eh oui, en Tunisie d’Ennahdha , c’est la vie à l’envers, c’est le ministre des droits de l’Homme en personne qui viole les droits de l’Homme.

Finalement, je remercie Amna Guellali d’avoir réussi avec beaucoup de professionnalisme à dévoiler le vrai visage de Dilou que certains considèrent comme une exception à la Nahdha.

Texte anonyme partagé par notre ami Touhami Garnaoui sur Facebook


Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

droits

AFP

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

AFP

Egypte: l'ONU dénonce le gel d'avoirs de militants des droits de l'homme

Egypte: l'ONU dénonce le gel d'avoirs de militants des droits de l'homme

AFP

Droits de l'Homme: un nombre croissant de pays refuse de coopérer avec l'ONU

Droits de l'Homme: un nombre croissant de pays refuse de coopérer avec l'ONU