mis à jour le

Parc National du Mali : 12 milliards de Fcfa pour la rénovation

En prélude de l'inauguration du Parc Zoologique national du Mali, les responsables du nouveau zoo ont organisé une conférence de presse, le 20 juin 2013. Après 24 mois de travaux de réhabilitation et d'extension menés par le Trust Aga Khan pour la culture. La rencontre  était animée par la directrice du Zoo, Monia Panchevre; luis Monreale, directeur général du Trust Aga Khan pour la culture et Férid Nandjee, représentant  du réseau Aga Khan de développement(AKDN) au Mali.

 

Ce nouveau zoo accueille aujourd'hui plus de 103 espèces animales, dont 17 espèces de mammifères, 21 espèces d'oiseaux, 13 espèces de reptiles et 58 espèces de poissons.

 

Situé sur une superficie de 6 hectares , le nouveau zoo offre maintenant aux animaux un cadre qui rappelle leur habitat naturel, tout en respectant les normes internationales sur les zoos. Il s'agit d'espaces dédiés aux chimpanzés agrémenté d'arbres et de hamacs ; d'une fosse boisée où coule une rivière artificielle pour accueillir les lions ; d'un pré destiné aux biches, aux buffles ou aux autruches ; d'une grande volière, d'un nouvel aquarium et d'un nouvel vivarium.

 

Prenant la parole, le directeur général du Trust Aga Khan pour la culture, Luis Monreale a expliqué que le zoo propose un espace de détente et de loisirs, mais c'est aussi un outil indispensable à la connaissance, à la préservation et la conservation des espèces animales. Il a ajouté que beaucoup d'espèces africaines, menacées à l'état sauvage, y sont gérées au mieux pour conserver leur patrimoine génétique et aider à la sauvegarde de leurs congénères sauvages.

Le parc national du Mali fait partie d'un large programme de régénération urbaine mise en ½uvre par le Trust Aga Khan pour la culture, sur plusieurs sites historiques et culturels du pays : Bamako, Mopti, Tombouctou et Djenné.

 

C'est selon un contrat public-privé de 25 ans qui couvre la construction, la gestion, l'entretien et le développement des parcs botanique et zoologique.  Les revenus excédentaires, résultant éventuellement de son activité, seront réinvestis dans le projet. L'accord de 25 ans vise à garantir que le Parc National du Mali devient autonome, plutôt qu'un fardeau pour la commune de Bamako.

 

Signalons que cette rénovation à coûté une bagatelle de 12 milliards de Fcfa et créé 50 emplois pour la gestion et l'entretien du zoo en plus d'une centaine pour le parc botanique. Le prix d'entrée varie entre 500Fcfa pour l'adulte et  300 Fcfa pour les enfants.

L Coulibaly

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

parc

AFP

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

AFP

Sécheresse et guerre civile: le parc du Gorongosa menacé par les plaies du Mozambique

Sécheresse et guerre civile: le parc du Gorongosa menacé par les plaies du Mozambique

AFP

Un lion du parc national de Nairobi abattu après avoir blessé un homme

Un lion du parc national de Nairobi abattu après avoir blessé un homme

national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

AFP

Nairobi annonce le dissolution du Comité national olympique

Nairobi annonce le dissolution du Comité national olympique

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'