mis à jour le

En course pour la présidentielle du 28 juillet : Mamadou Djigué, président du Pdar-Mjcd dévoile son projet de société

Lors d'une conférence de presse le lundi 24 juin 2013 à la Maison de la Presse, Mamadou Djigué, le fils du grand opérateur économique Amadou Djigué, s'est déclaré candidat, au nom du PDAR-MJCD et de toute la jeunesse malienne dont il se réclame porte-standard, pour la présidentielle du 28 juillet prochain.

 

Mamadou Djigué dit Jeff lors de sa déclaration de candidature

Mamadou Djigué dit Jaff, devant des journalistes de la presse nationale et internationale, en a profité pour dévoiler les grands axes de son projet de société. Selon lui, le Mali a amorcé un tournant décisif depuis 1991 avec l'avènement de la démocratie, qui a permis l'instauration du pluralisme politique. Cette démocratie a aussi nourri en nous, Maliens, l'espoir de progrès et d'un développement durable.

 

Certes, au cours des vingt dernières années, des réalisations non négligeables ont vu le jour dans plusieurs secteurs de la vie nationale. Mais, l'arbre ne doit pas cacher la forêt : les défis de l'autosuffisance alimentaire, de la santé, de l'éducation, de l'emploi des jeunes, de la bonne gouvernance, de l'accès à l'eau potable et à tous les autres services sociaux de base, demeurent, remarque-t-il.

Pour  relever ces défis, indique le candidat de Pdar-Mjcd, le Mali a besoin d'un visionnaire, d'un homme qui incarne le changement, d'un jeune qui justifie une compétence avérée en matière de management d'hommes et de ressources.

Le Parti Démocratique pour l'Alternance et le Renouveau (Pdar-Mjcd) voit en lui, la personne qui incarne le mieux ce profil d'un président qui fera du Mali un havre du bonheur. Il a porté son choix sur Mamadou Djigué, pour défendre ses couleurs à l'élection présidentielle du  28 juillet 2013. «Je suis candidat sur la base d'un Programme que je vais soumettre à l'appréciation, au jugement et à la sanction des Maliens. Un Projet qui fait le condensé de recettes pour la relance économique et le développement du Mali», a-t-il déclaré.

 

Un Projet qui fonde sa conviction que le Mali peut sortir du sous-développement pour se hisser au rang des pays émergents.

 

Ses priorités portent notamment sur un Etat de droit, la sécurité, l'éducation, l'économie, la santé, la sécurité alimentaire, l'agriculture, l'élevage et la pêche, mais aussi, sur l'accès à l'eau potable et à l'électricité, l'emploi-jeunes, la réforme de la justice. La liste de ses priorités n'est pas exhaustive ; elle s'étend également aux domaines aussi importants et variés que l'artisanat et le tourisme ; l'environnement ; les relations extérieures et la coopération ; la décentralisation et la réduction de la pauvreté. 

 

Seyni TOURE

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

course

AFP

Elections au Liberia: cinq choses

Elections au Liberia: cinq choses

AFP

Nigeria: un gouverneur de l'opposition se lance dans la course

Nigeria: un gouverneur de l'opposition se lance dans la course

Politique

Afrique du Sud: la course cruciale pour la tête de l'ANC

Afrique du Sud: la course cruciale pour la tête de l'ANC

présidentielle

AFP

Kenya: l'Occident sonne l'alarme

Kenya: l'Occident sonne l'alarme

AFP

Kenya: l'opposition appelle

Kenya: l'opposition appelle

AFP

Présidentielle au Kenya: défection de poids

Présidentielle au Kenya: défection de poids

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet