mis à jour le

Tourisme : Abderrafï Zouiten, nouveau DG de l’ONMT

Abderafï Zouiten a été nommé DG de l’ONMT lors du conseil de gouvernement tenu le jeudi 20 juin 2013. A. Zouiten a passé l’essentiel de sa carrière à la RAM. Il était directeur commercial, DGA puis DG de la compagnie aérienne nationale donc bien imprégné de la problématique que pose l’aérien dans le développement du tourisme national pour avoir été sollicité à ce sujet, à maintes reprises, par les professionnels et les opérateurs. Maintenant que A. Zouiten est de l’autre côté de la barrière, il va toucher en profondeur le bien fondé des appels incessants à l’implication de l’aérien et vivre de très près la grande sensibilité de l’aérien et ses incidences sur le secteur du tourisme.
Sans aérien convenable, avec une disponibilité en sièges suffisants tant au niveau des vols réguliers, des charters et une bonne couverture des stations touristiques, on ne peut guère espérer un développement réel du tourisme national.
Un bon exemple est vécu depuis le mois de mars dernier par la ville d’Essaouira. L’ouverture de nouvelles lignes en provenance de Paris et de Belgique (avec Ryanair et Transavia) a redonné un bon dynamisme au développement et à l’augmentation des arrivées et des nuitées dans la destination. Une belle augmentation évaluée à 30%. Les hôtels sont pleins, les clients arrivent au fil des semaines, grâce à ces vols, beaucoup mieux qu’avant.
Moralité de l’histoire : Mettez l’aérien qu’il faut et le reste suivra. N’oublions pas que 94% des clients européens sont obligés de prendre l’avion pour venir au Maroc. L’aérien est le facteur déterminant qui requiert la première place dans l’échiquier du développement du tourisme au même titre que la promotion et la publicité des divers produits touristiques.
Lahcen Haddad, ministre actuel du tourisme, a compris l’enjeu et n’a cessé de crier à qui va l’entendre que le tourisme ne peut décoller sans aérien. Voilà, il est bien servi en partie par la nomination de Zouiten à la tête de l’ONMT.

Qui mieux que lui peut défendre, négocier et faire avancer ce dossier?
Le nouveau DG de l’ONMT est également appelé à entamer la revalorisation des ressources humaines de l’ONMT, en s’entourant de cadres compétents et de bons conseillers qui ont fait leurs preuves sur le terrain, pour pouvoir avancer. On ne peut plus accepter qu’une délégation comme celle de la Scandinavie qui regroupe trois pays et la Finlande soit encore dirigée, depuis des années, par un délégué adjoint qui, certes, fait plus que le nécessaire pour le développement de ce marché.
Il est à rappeler que plus de six mois sont passés sans que l’Office ne reprenne son rythme normal de travail à cause de la vacance du poste de nouveau DG. Un tel retard dans cet organisme national chargé de la promotion d’un secteur décrété depuis une douzaine d’années priorité économique nationale, a été mal vécu par tous les intervenants dans le secteur du tourisme.
L’Office est un organisme clé dans le développement de notre tourisme. Il est incontournable. C’est le pilier de la promotion. Tout ou presque passe par l’ONMT en matière de promotion touristique.
Le nouveau DG est appelé donc à rattraper le temps perdu et à remettre rapidement cette machine en marche avec la réactivité et l’efficacité qu’il faut. Il a la capacité de le faire, vu tout le cumul des années dans la gestion de la compagnie nationale. Il doit juste bien s’entourer et nommer ou renommer les responsables qu’il faut aux postes qu’il faut sur le seul critère de la compétence et de l’expérience de terrain.
Nos sincères félicitations à M. Zouiten et nos vifs souhaits dans cette mission nationale qui fait de lui le moteur dynamique d’un secteur décrété depuis des années, priorité économique nationale.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

tourisme

AFP

Le Bénin mise sur le tourisme pour dynamiser son économie

Le Bénin mise sur le tourisme pour dynamiser son économie

AFP

Le tourisme marocain fait de la résistance

Le tourisme marocain fait de la résistance

AFP

Egypte: timide reprise du tourisme après des temps troubles

Egypte: timide reprise du tourisme après des temps troubles