mis à jour le

Sécurité routière : Marin ne veut plus de ses volontaires

Le maire de la commune de Ouagadougou est en colère contre les éléments de la Brigade des jeunes volontaires pour la sécurité routière (BJVRS). La raison, un «grave incident» survenu le 22 juin dernier lors de la rencontre entre le gouvernement et les forces vives de la région du Centre : les jeunes volontaires ayant quitté la salle au moment où l'édile s'adressait à l'assistance, après que ceux-ci ont déclaré que le gouvernement ne fait rien pour eux. Une situation qui a conduit à leur licenciement prononcé par leur employeur hier 24 juin 2013 sur le plateau omnisports de la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

AFP

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

AFP

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires