mis à jour le

Un stock de vaccins contre la polio décongelé

Près de 2,6 millions de doses de vaccin antipolio ont été décongelées suite à une panne d'électricité au niveau de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA). «Les chambres froides de conservation n'ont pas été alimentées durant plusieurs heures dans la nuit de jeudi à vendredi 20 juin», selon une source proche de l'institution, qui estime ces vaccins à une valeur de 5 milliards de centimes. Les techniciens chargés d'assurer la sécurité de ces produits n'ont pas daigné vérifier, dès les premières heures, les conditions de conservation, ajoute notre source, qui souligne que «ce type d'accident peut survenir à tout moment, mais il y a un laisser-aller et un manque de vigilance. Une situation qui s'explique par le vent de protestation et le mécontentement qui frappent l'établissement depuis quelques semaines. D'ailleurs, une inspection du ministère de la Santé est sur place depuis plusieurs jours pour enquêter sur des dépassements opérés par certains responsables, dont le DGA, en infligeant des sanctions abusives à l'encontre de certains travailleurs tout en favorisant d'autres». Une réunion a d'ailleurs eu lieu, hier, entre les représentants du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et le directeur général de l'IPA pour décider des suites à donner à cet incident et des décisions à prendre pour l'utilisation ou non de ce vaccin. Interrogé à ce propos, le professeur Kezzal, directeur général de l'IPA, a estimé le nombre de doses touchées par ce problème de chaîne de froid engendré par la coupure d'électricité à un million seulement. Il rassure que le lot en question a été mis en quarantaine pour vérifier la stabilité du titre, en l'occurrence la stabilité du principe actif. «Le vaccin est encore valable six mois après sa mise en dehors de la température de conservation, mais nous sommes en train de vérifier tous les paramètres», a-t-il encore précisé, avant de signaler que cela ne risque pas de provoquer une rupture dans les structures sanitaires puisqu'«un stock de deux millions de doses est actuellement disponible au niveau de l'IPA». Le problème de ces vaccins vient, en fait, se greffer à un grand malaise au sein de cette institution. Une tentative de redresser la situation est en cours. Le conseil d'administration de l'lPA, où siègent des représentants des ministères de la Santé, de l'Intérieur, des Finances, de l'Enseignement supérieur et de l'Agriculture ainsi que des représentants des travailleurs s'est réuni jeudi afin de débattre de la nouvelle organisation de cet institut. Plusieurs points ont été soumis à discussion et des remarques sur le projet de nouvel organigramme ont été formulées dans l'objectif de porter des corrections. L'idée de développer les trois pôles essentiels de cette grande institution, à savoir la production, la formation et la recherche, d'une part, et de filialiser le pôle distribution et approvisionnement, d'autre part, est donc en cours de réflexion.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

vaccins

AFP

Deux vaccins expérimentaux prometteurs  contre le virus Ebola

Deux vaccins expérimentaux prometteurs contre le virus Ebola

AFP

Réunion en Guinée pour accélérer la livraison de vaccins contre des maladies virales

Réunion en Guinée pour accélérer la livraison de vaccins contre des maladies virales

AFP

Ebola: début des essais de deux vaccins au Liberia

Ebola: début des essais de deux vaccins au Liberia