mis à jour le

Sellal plaide pour un «pacte de confiance»

Abdelmalek Sellal, a plaidé hier à Souk Ahras, pour «un pacte de confiance» entre l'Etat et le citoyen, à même d'insuffler un tant soit peu d'optimisme dans le pays. Lors d'une rencontre avec la société civile,  le Premier ministre a reconnu que la bureaucratie et la corruption brident tout effort de décollage de la nation, mais dit croire fermement en les chances du pays de surmonter les obstacles. Evoquant la réunion avec les walis devant se tenir demain à Alger, Abdelmalek Sellal annonce que celle-ci aboutira à des mesures concrètes centrées sur les problèmes soulevés par les citoyens un peu partout dans le pays.    Dans la journée, une visite d'inspection et de travail a mené le Premier ministre sur les chantiers de la wilaya de Souk Ahras, où il a assisté au lancement de plusieurs projets dans différents secteurs, notamment la santé, la jeunesse et les sports, les ressources en eau et l'enseignement supérieur. Une visite très attendue par la population d'une wilaya, encore une autre,  qui se dit marginalisée. Le premier point concerné a été l'enseignement supérieur par la présentation d'un projet de 8000 places pédagogiques et 4000 lits au profit des étudiants. A quelques centaines de mètres du lieu de la première halte, le Premier ministre a procédé à l'inspection des chantiers des cités 700/2000, 300/1500,460/760 logements sociaux locatifs au niveau du POS 9. Des remarques concernant  cet aménagement, qui ne tient pas compte des règles urbanistique qui prévoient des espaces de détente et des aires de jeux pour les jeunes, ont été formulées par M. Sellal, qui a également insisté sur la nécessaire implication des bureaux d'études appelés à changer un certain état d'esprit préjudiciable à la qualité des constructions. S'agissant de la réhabilitation du système d'alimentation en eau potable, M. Sellal a posé au premier responsable de la wilaya la question suivante : «Qu'en est-il de la remise en état des chaussées ?» A la cité Ibn Rochd, l'hôte de Souk Ahras, accompagné de neuf ministres, s'est enquis de l'état d'avancement des travaux de réalisation d'un complexe mère-enfant dont la livraison est prévue pour juillet de l'année en cours. Cette nouvelle réalisation, composée de blocs de suivi, d'administration et de séjour, couvrira, selon le directeur de la santé, les besoins de toute la wilaya et permettra la création d'au moins 55 postes d'emploi permanents. Neuf ministres présents L'installation d'un poste transformateur de l'énergie électrique d'une capacité de 30/60 KV à Sedrata, deuxième daïra de la wilaya, l'inauguration de la stèle commémorant la grande bataille de Oued Echouk, l'inspection du projet de 250/500 logements promotionnels locatifs et autant d'autres points dans la commune de Taoura ont ponctué la visite d'hier. Cette visite effectuée par le Premier ministre, qui connaît parfaitement la région pour y avoir travaillé, notamment dans la wilaya de Guelma, du temps où Souk Ahras en était une daïra (c'est lui-même qui l'a confirmé), a provoqué le déplacement de neuf ministres, dont celui de l'Intérieur. D'aucuns se demandent si ce passage sera sanctionné par des mesures salutaires pour des secteurs moribonds, qui accusent un retard flagrant par rapport à d'autres régions du pays. M. Sellal s'est prononcé sur le problème de l'alimentation en eau potable. «Avec les nouvelles réalisations, je crois qu'il n'y aura pas de pénurie cet été ni l'été prochain», a-t-il déclaré au premier responsable du secteur au niveau de la wilaya. Le secteur de la jeunesse et des sports aura du mal à convaincre face une opinion publique devenue incrédule à cause d'événements qui sont loin de provoquer l'euphorie chez le ministre de tutelle. Le secteur des transports vient de franchir, à Souk Ahras, une phase décisive face au lobby des transporteurs privés qui veulent renier, par la force des intrigues et des alliances avec des milieux occultes, la renaissance du secteur public dans cette wilaya. Ceux de la santé, de l'habitat, de l'agriculture... victimes parfois d'ingérences, de pressions par cercles interposés, trouveront peut-être de bons entendeurs.     

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Sellal

Djamila Ould Khettab

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Sellal : Pas d’ouverture des frontières de l’extrême sud du pays

Contributeur AF

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Pré-campagne : Saidani est ma bouche, Sellal mes mains, Saïd ma tête… PAR Kamel DAOUD

Abdou Semmar

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !

Abdelmalek Sellal : “Parole, parole, parole” !