mis à jour le

Mali: feu vert pour le déploiement de la Mission de l'ONU au 1er juillet

Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné mardi son accord tacite pour que la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) se déploie à partir du 1er juillet, a annoncé à la presse l'ambassadeur britannique Mark Lyall Grant.

"Il y a eu un accord unanime des membres du Conseil pour que nous passions à la phase suivante du redressement du Mali avec le déploiement de la Minusma à partir du 1er juillet", a déclaré le diplomate, qui préside le Conseil en juin.

Les Casques bleus de la Minusma -- 12.600 à effectifs pleins -- prendront le relais de la force panafricaine (Misma). Leur tâche sera de stabiliser les principales villes du nord et d'encourager la transition politique à Bamako, notamment par le biais d'élections prévues fin juillet. La Minusma a été créée par le Conseil fin avril pour une période initiale d'un an.

Les 15 membres du Conseil, a ajouté Mark Lyall Grant, ont cependant "reconnu la fragilité de la situation au niveau de la sécurité, les difficultés humanitaires" et logistiques, et le "défi important" que représentera la tenue d'élections fin juillet.

"Rien ne s'oppose aujourd'hui au déploiement de la Minusma qui prendra le relais des forces françaises et africaines au 1er juillet", s'est félicité l'ambassadeur français Gérard Araud. "Les conditions de sécurité sont satisfaisantes (...) et surtout le processus politique connait une évolution très positive" avec le récent accord de Ouagadougou entre Bamako et les Touareg du nord.

"Les élections seront techniquement difficiles à mettre en oeuvre, a-t-il reconnu, mais il faut tout faire pour qu'elles aient lieu le 28 juillet car nous avons besoin d'élections crédibles dès que possible".

Le retrait des forces françaises du Mali connait actuellement "un palier", a expliqué M. Araud, avec quelque 3.000 hommes toujours sur place. Mais ce retrait "se poursuivra à partir de la fin de l'été" avec pour objectif la présence d'un millier de soldats fin 2013.

L'ONU négocie actuellement avec Paris un "arrangement technique" pour fixer les modalités selon lesquelles les soldats français pourront prêter main forte aux Casques bleus en cas de besoin.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: plus de 30 ans après, l'ex-président Compaoré sera jugé pour l'assassinat de Thomas Sankara  Mali: un des principaux chefs de l'ex-rébellion assassiné par balles (porte-parole)  Afrique du Sud: la justice demande 

feu

AFP

Côte d'Ivoire: feu vert du président Ouattara au retour de son rival Laurent Gbagbo

Côte d'Ivoire: feu vert du président Ouattara au retour de son rival Laurent Gbagbo

AFP

L'un des plus grands bidonvilles de Sierra Leone ravagé par le feu

L'un des plus grands bidonvilles de Sierra Leone ravagé par le feu

AFP

Centrafrique: les pays africains des Grands lacs appellent les rebelles

Centrafrique: les pays africains des Grands lacs appellent les rebelles

vert

AFP

Sabre, statues: feu vert parlementaire

Sabre, statues: feu vert parlementaire

AFP

Ethiopie: feu vert du Parlement

Ethiopie: feu vert du Parlement

AFP

Sénégal: le président annonce un parc de 10 hectares, trop peu disent les assoiffés de vert

Sénégal: le président annonce un parc de 10 hectares, trop peu disent les assoiffés de vert

mission

AFP

Golfe de Guinée: face aux pirates, le géant Maersk réclame une grande mission maritime

Golfe de Guinée: face aux pirates, le géant Maersk réclame une grande mission maritime

AFP

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

Soudan: fin de la mission de l'ONU au Darfour, craintes de violences

AFP

L'ONU renouvelle sa mission de paix en RDC, amorce un désengagement

L'ONU renouvelle sa mission de paix en RDC, amorce un désengagement