mis à jour le

Mali: feu vert pour le déploiement de la Mission de l'ONU au 1er juillet

Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné mardi son accord tacite pour que la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) se déploie à partir du 1er juillet, a annoncé à la presse l'ambassadeur britannique Mark Lyall Grant.

"Il y a eu un accord unanime des membres du Conseil pour que nous passions à la phase suivante du redressement du Mali avec le déploiement de la Minusma à partir du 1er juillet", a déclaré le diplomate, qui préside le Conseil en juin.

Les Casques bleus de la Minusma -- 12.600 à effectifs pleins -- prendront le relais de la force panafricaine (Misma). Leur tâche sera de stabiliser les principales villes du nord et d'encourager la transition politique à Bamako, notamment par le biais d'élections prévues fin juillet. La Minusma a été créée par le Conseil fin avril pour une période initiale d'un an.

Les 15 membres du Conseil, a ajouté Mark Lyall Grant, ont cependant "reconnu la fragilité de la situation au niveau de la sécurité, les difficultés humanitaires" et logistiques, et le "défi important" que représentera la tenue d'élections fin juillet.

"Rien ne s'oppose aujourd'hui au déploiement de la Minusma qui prendra le relais des forces françaises et africaines au 1er juillet", s'est félicité l'ambassadeur français Gérard Araud. "Les conditions de sécurité sont satisfaisantes (...) et surtout le processus politique connait une évolution très positive" avec le récent accord de Ouagadougou entre Bamako et les Touareg du nord.

"Les élections seront techniquement difficiles à mettre en oeuvre, a-t-il reconnu, mais il faut tout faire pour qu'elles aient lieu le 28 juillet car nous avons besoin d'élections crédibles dès que possible".

Le retrait des forces françaises du Mali connait actuellement "un palier", a expliqué M. Araud, avec quelque 3.000 hommes toujours sur place. Mais ce retrait "se poursuivra à partir de la fin de l'été" avec pour objectif la présence d'un millier de soldats fin 2013.

L'ONU négocie actuellement avec Paris un "arrangement technique" pour fixer les modalités selon lesquelles les soldats français pourront prêter main forte aux Casques bleus en cas de besoin.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2017: le Ghana ne rate pas son rendez-vous avec les quarts  Avalanche en Italie: des migrants africains participent aux secours  Libye: l'Egypte oeuvre pour une "solution politique" 

feu

AFP

Tirs nourris d'armes à Lubumbashi en RDC

Tirs nourris d'armes à Lubumbashi en RDC

AFP

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

vert

AFP

Lancement d'une plateforme d’investissement vert en Afrique

Lancement d'une plateforme d’investissement vert en Afrique

AFP

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

En Libye, le Livre vert de Kadhafi aux oubliettes

AFP

Les mosquées marocaines se mettent au vert

Les mosquées marocaines se mettent au vert

mission

AFP

Gambie: mission de dirigeants d'Afrique de l'Ouest

Gambie: mission de dirigeants d'Afrique de l'Ouest

AFP

Un général belge à la tête de la mission de formation de l'armée centrafricaine

Un général belge à la tête de la mission de formation de l'armée centrafricaine

AFP

Gambie: une mission pour convaincre Jammeh de quitter le pouvoir

Gambie: une mission pour convaincre Jammeh de quitter le pouvoir