mis à jour le

Commune de Kindi : Polémiques sur l'implantation d'une fabrique de boisson alcoolisée

Le maire de la commune rurale de Kindi a tenu un point de presse le vendredi 21 juin 2013 à Ouagadougou. A cet effet, il s'est agi pour lui d'échanger avec les hommes des médias sur l'implantation controversée d'une unité de fabrication de boisson alcoolisée à Kindi, dans la province du Boulkiemdé.

Depuis peu, l'implantation d'une unité de fabrication de boisson alcoolisée dans la commune rurale de Kindi suscite interrogations et inquiétudes au conseil municipal de ladite localité. L'usine est installée dans une zone réservée à l'habitation et à l'exercice de petits commerces. Elle appartient aux établissements Palig wende dont Albert Zoundi, chef coutumier de Kindi en est le responsable. Afin d'interpeller les structures compétentes sur l'implantation de cette fabrique, Thomas Baguemzanre, maire de la commune de Kindi a échangé avec les journalistes sur la question. Pour lui, l'usine est en porte à faux avec la loi, puisqu'elle a été construite sans l'obtention préalable du permis de construire. Il a aussi indiqué que l'usine se trouve à proximité du dispensaire et de l'école primaire de Kindi. Actuellement l'usine d'Albert Zoundi, chef de Kindi a décidé de mener ses activités sans l'accord du conseil municipal. Pastis le Faso, whisky la reine, et gin du moment sont entre autres des produits dérivés des activités de cette fabrique. Le ministère de l'Industrie du commerce et de l'artisanat (MICA) a adressé une lettre au maire de Kindi pour demander son avis sur l'ouverture d'une unité de boisson. Avant d'émettre son avis, le maire a initié une enquête de concert avec la gendarmerie compte tenu de la nature de l'activité. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA) lui a délivré une autorisation d'implanter, qui, loin d'être une autorisation pour la production, est plutôt un préalable pour la poursuite des démarches administratives. Cela a été effectué sur la base de l'avis de principe favorable ému par le maire de Kindi. Ces tractations juridico-administratives ont créé des mini-tensions entre le Conseil municipal de Kindi et le responsable des établissements palig wende. Même si cette unité est créatrice d'emplois et source de revenus pour la commune, l'exercice des activités de cette fabrique doit se faire en fonction des textes, a rappelé Thomas Baguemzanre. Il dit s'en remettre à la décision des juridictions compétentes pour le respect des textes suite à l'implantation de cette unité de boisson. Par ailleurs, il a lancé un appel à toutes les structures en charge de la santé à multiplier des actions pour lutter contre la prolifération des boissons frelatées.

Jules TIENDREBEOGO
SAREBA Moussa (stagiaire)

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

polémiques

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Djamila Ould Khettab

Revue de presse. Hommage limité sous fond de polémiques pour les 100 ans d’Albert Camus

Revue de presse. Hommage limité sous fond de polémiques pour les 100 ans d’Albert Camus

LNT

Polémiques  au Japon autour du 68e anniversaire de la capitulation

Polémiques au Japon autour du 68e anniversaire de la capitulation

boisson

AFP

Ebola: le Liberia noie le couvre-feu dans la boisson et la musique

Ebola: le Liberia noie le couvre-feu dans la boisson et la musique

Rodolph TOMEGAH

Sport et business: une boisson veut s’emparer d’un club de foot anglais

Sport et business: une boisson veut s’emparer d’un club de foot anglais

La rédaction

Orangina, la boisson algérienne qui a conquis le monde

Orangina, la boisson algérienne qui a conquis le monde