mis à jour le

Festival Ciné Droit Libre : Le règne et la probable fin de Paul Biya comme plat d'entrée

Le coup d'envoi de la 9e édition du Festival Ciné Droit Libre a été donné dans la soirée du dimanche 23 juin 2013 à Ouagadougou. Le parterre d'invités dont le Chef de file de l'Opposition politique, Zéphirin Diabré, a eu droit au film « Le Président » du camerounais Jean-Pierre Bekolo comme projection inaugurale du Festival. « Où va l'Afrique ? », tel est le thème de cette édition.

« Le Président », un titre à la fois évocateur et provocateur. C'est la dernière ½uvre cinématographique du camerounais Jean-Pierre Bekolo qui était à l'affiche à l'ouverture du Festival Ciné Droit Libre.

Le règne du président Biya en image

Le film, qui ne trouve pas d'espace de diffusion au Cameroun, raconte l'histoire d'un président vieillissant dont le long règne a plongé son pays dans une incertitude. En décidant d'aller dans son village, il se perd en cours de route et passe son temps à tourner à rond.

Film fiction racontant le règne du président camerounais, « Le Président » indique également de façon imprécise la fin de Paul Biya. Cette partie se passe à la fin du film où l'on voit le président Biya accueilli par sa défunte épouse Jeanne Irène. Il lui raconte ses mésaventures sur la terre des hommes.

¼uvre d'une belle facture, ce film réalisé par Jean-Pierre Bekolo est le 6e de sa filmographie. La thématique de l'½uvre n'a pas manqué de causer des soucis à son réalisateur qui jusque-là n'a pas encore obtenu un espace officiel pour le présenter au grand public.

A propos du réalisateur

Révélé en 1990 au Festival de Cannes avec son film « Quartier Mozart », Jean-Pierre Bekolo est également l'auteur de grands films comme « Les Saignantes », « Complot d'Aristote » et bien d'autres. Il est enseignant de Cinéma à l'University Of North Carolina, à la Virginia Polytechnic Institute et à Duke University, tous aux Etats-Unis d'Amérique.

Les autres activités du Festival

Tout comme « Le Président », les cinéphiles auront droit au cours du Festival, à la projection de films de qualité. Il y a entre autres réalisateurs, Thierry Michel, rendu célèbre par son documentaire « Mobutu, roi du Zaïre ».

Il est au Festival Ciné Droit Libre avec un documentaire de 58 minutes pour le richissime homme d'affaires congolais, Moïse Katumbi, le président du club de football baptisé « Le Tout-Puissant Mazembe ».

En plus des projections cinématographiques, il est organisé des foras sur divers thèmes, un Espace enfants et le concours d'art oratoire « 10 minutes pour convaincre ».

« Où va l'Afrique ? », c'est sous ce thème que se tient la 9e édition du Festival Ciné Droit Libre. Pour Luc Damiba, l'initiateur du Festival, ce thème est provocateur. « L'Afrique a une population à majorité jeune, une économie croissante, les meilleures terres cultivables mais elle reste à la traine », a-t-il indiqué.

En cherchant à répondre à cette question, Ciné Droit Libre se pose, selon Luc Damiba, en école de la vie. Durant donc une semaine, les cinéphiles iront à la découverte de la face cachée de la gouvernance en Afrique car ce sont les films censurés dans leur pays qui sont diffusés au Festival Ciné Droit Libre.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

festival

AFP

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

AFP

Le cinéma russe

Le cinéma russe

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

ciné

Actualités

Le film HEZZ Ya Wezz en salles

Le film HEZZ Ya Wezz en salles

Actualités

Bande annonce du film ''Diana'' avec Naomi Watts

Bande annonce du film ''Diana'' avec Naomi Watts

Actualités

''Bastardo'' de Néjib Belkadhi au festival international du film de Toronto

''Bastardo'' de Néjib Belkadhi au festival international du film de Toronto

droit

AFP

Maroc: les projets de loi sur la langue berbère et le droit de grève adoptés

Maroc: les projets de loi sur la langue berbère et le droit de grève adoptés

AFP

Burkina: un ex-bras droit de Compaoré élu président du nouveau parlement

Burkina: un ex-bras droit de Compaoré élu président du nouveau parlement

AFP

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné