mis à jour le

Présidentielle de 28 juillet : Me Tidiani Guindo se déclare « candidat de la rupture »

L'avocat au Barreau de Paris se lance dans la bataille pour Koulouba avec un objectif aussi clair que précis : balayer la vieille garde (qu'il charge), réhabiliter la politique malienne et donner du sens à la gouvernance dans un pays miné par la corruption et la délinquance financière.
Lorsqu'il est apparu devant les journalistes en 2012 (avant le coup d'Etat) pour demander le report de l'élection présidentielle d'avril du fait de la rébellion au nord, certains ne le prenaient pas au sérieux. Mais pour lui, le coup d'Etat du 22 mars et l'amplification de la crise politico-sécuritaire lui ont donné raison.

Cette année, Me Tidiani Guindo revient à la charge. Il sera bel et bien candidat à la succession de Dioncounda Traoré le 28 juillet prochain. Sous les couleurs de « l'Alliance Mali Dambé », le jeune candidat prône le retour à notre dignité. « Ma candidature est celle de l'espoir », dit-il. Espoir pour qui ? Lorsqu'on lui pose la question, l'avocat est sans complaisance avec le bilan des vingt années de gestion, qu'il juge « catastrophique ».

Pour lui, l'espoir de sa candidature est porté par des milliers de Maliens qui n'en peuvent plus de la corruption, de la mal gouvernance, de la richesse arrogante d'une minorité qui s'est accaparée des ressources du pays. Me Tidiani Guindo se pose comme le candidat du divorce d'avec les vieilles méthodes de gouvernance. Il entend ½uvrer en faveur de l'équité et de la justice sociale.
Appelant les Maliens à mobilisation à travers un vote utile, l'avocat interpelle les magistrats maliens pour sévir face à des candidats, dit-il, qui ont pillé le Mali et qui cherchent à monter à Koulouba. Lorsqu'on lui demande de qui s'agit-il, le candidat se refuse à tout commentaire. Mais il est catégorique qu'il faut sanctionner la vielle génération de candidatures.
Dans un livre remis à la presse, intitulé « Mes engagements pour le Mali », le candidat de « Alliance Mali Dambé » prévoit d'axer son action autour des secteurs prioritaires comme la lutte contre l'insécurité et le terrorisme, à travers l'augmentation du budget de la défense, l'industrialisation, le renouveau de la justice malienne. Me Guindo veut favoriser le droit d'accès de chaque Malien au logement, la lutte contre le chômage à travers la création de 20 000 emplois par an.

L'indépendance et la liberté de la presse sont des chantiers qui préoccupent le candidat. C'est ainsi que dans son programme, il exige la professionnalisation du secteur à travers la formation de qualité et la mise à disposition de moyens aux hommes de médias pour relever le défi de leur mission de service public.
« J'augmenterai de 20 % par an l'aide accordée aux organes de presse. Je favoriserai les regroupements dans le secteur de la presse et des médias afin de permettre l'émergence de grands groupes capables de pérenniser la parution des journaux et les emplois », promet le candidat de « l'Alliance Mali Dambé ».
Le développement de la médecine, l'environnement favorable pour les investissements, la solidarité, etc. sont autant de chantiers prévus par Me Tidiani Guindo, qui envisage la construction de 100 000 logements pour les Maliens de faible revenus.
C'est donc un candidat aux grandes ambitions qui se lance dans la conquête de Koulouba. Mais il doit d'abord réunir la signature requise pour le parrainage.
Issa Fakaba Sissoko

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Kenya: l'élection présidentielle kényane soumise aux "fake news"

Kenya: l'élection présidentielle kényane soumise aux "fake news"

AFP

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance

Présidentielle au Rwanda: l'opposition dans une bataille jouée d'avance

AFP

Report de la présidentielle en RDC: l'opposition dénonce une "provocation"

Report de la présidentielle en RDC: l'opposition dénonce une "provocation"

juillet

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet

Festival d'Avignon: l'Afrique et les femmes en vedettes du 6 au 26 juillet