mis à jour le

La politique et les préparatifs de la visite d'Obama en exergue

(APS) - Les quotidiens parvenus lundi à l'APS traitent de divers sujets relatifs notamment à l'actualité politique et aux préparatifs de la visite du président américain Barack Obama, attendu mercredi à Dakar dans le cadre d'un périple africain.

Le quotidien L'As ouvre sur une audience-vérité accordée par le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall au Mouvement du 23-Juin, un mouvement d'opposition très actif sous l'ancien président Abdoulaye Wade. "Pendant près de deux heures, Macky Sall a fait le tour des questions qui agitent l'actualité nationale", rapporte le journal.

"Macky se met à table", titre-t-il, faisant l'économie des échanges que le président de la République a eus avec la délégation du M23, à travers deux déclarations-vérités de Macky Sall qui sont à ajouter aux sujets alimentant actuellement la chronique politique.

"Le président de l'Assemblée nationale aura un mandat de cinq ans, mais ce ne sera pas sous cette législature", déclare notamment le chef de l'Etat, avant d'ajouter : "Je ne démissionnerai pas de l'APR (Alliance pour la République)". Il s'agit de la formation dont il est le président. "Des propos qui ne manqueront pas de faire polémique", fait remarquer Libération.

Direct Info confirme ces informations en annonçant que les partisans du chef de l'Etat se disent opposés au régime parlementaire et à une démission de Macky Sall de la tête du parti présidentiel. D'où cette manchette du journal : "L'APR fixe des limites à Amadou Mahtar Mbow", le président de la Commission nationale de réforme des institutions.

"Les partisans de Macky Sall ne veulent pas que leur mentor quitte la tête de l'APR. Ils ne sont pas aussi pour le régime parlementaire. Le président de la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI) appréciera", note le journal.

Il souligne à propos les mises en garde du secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng, dont le parti est l'une des formations les plus en vue de la majorité présidentielle. "Ces réformes devront permettre au Sénégal de verrouiller sa Constitution", dit M. Dieng.

Dans le même temps, Mahmouth Saleh, ministre-conseiller auprès du chef de l'Etat sénégalais, déclare à Grand Place que "Macky (Sall) trouve son gouvernement trop lent". "Ce n'est pas acceptable. Et ça, le président Macky Sall ne l'aime pas", fait valoir cette voix créditée par la presse d'une certaine influence.

"Décidément, le malaise s'installe dans le camp des vainqueurs", écrit La Tribune dans son billet du jour. "Le parti du président de la République, en conclave au CICES, s'est démarqué de certains points des Assises nationales, notamment la réforme des institutions. Amadou Mahtar Mbow est prié de mettre la pédale douce", écrit encore le même journal.

"Apparemment, ajoute La Tribune, (les nouvelles autorités) ont à l'esprit que le peuple devrait être endormi, à défaut d'être sur la même longueur d'onde que les pouvoirs publics. Pourtant, peu de choses ont été réalisées depuis l'achèvement de la seconde alternance pour que ce peuple se taise".

Or, pendant ce temps, des segments du pouvoir font la fête lors d'une soirée animée par le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, qui a renoué à l'occasion avec la musique, son premier amour. Des réjouissances (Bëguë) qui risquent de "coûter cher à Macky Sall", prédit le journal. Il laisse entendre que cette situation serait d'un mauvais effet.

Le Populaire semble donner le ton, s'agissant de la visite du président américain Barack Obama, attendu mercredi à Dakar dans le cadre d'un périple africain qui devrait le conduire aussi en Afrique du Sud et en Tanzanie.

"La +cuisine+ des femmes pour accueillir Obama", titre-t-il, avant d'évoquer les détails d'une réunion à laquelle avaient assisté Marième Faye Sall, l'épouse du chef de l'Etat sénégalais, les ministres de la Justice Aminata Touré, la ministre de l'Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, entre autres femmes de la majorité.

"La visite du président des Etats-Unis d'Amérique au Sénégal tient beaucoup à c½ur les autorités, commente Le Populaire. Rien n'est laissé au hasard pour faire de cette visite historique de Barack Obama un succès total, notamment en ce qui concerne la mobilisation".

L'Observateur revient sur le sujet, mais du point de vue des stratégies et préoccupations sécuritaires. "Les Américains verrouillent la porte du nord aux terroristes d'Al Qaïda", annonce le quotidien du groupe Futurs médias, précisant que 18 éléments de la CIA, l'Agence centrale de renseignement des Etats-Unis, sécurisent Saint-Louis.

"Dans la préparation de la visite de Barack Obama, Saint-Louis est entré dans la danse. Des Américains membres des services de renseignements ont investi la capitale du nord pour parer à toute infiltration de membres d'Al Qaïda au Sénégal", rapporte-t-il.

"Macky Sall reconnait que le Sénégal a surveillé certains de ses pêcheurs dans le nord du pays. Ce, afin de faire face à la menace terroriste. Le président de la République l'a confié au Journal du dimanche (JDD)", un quotidien français, renchérit Walfadjri.

Loin de ces sujets, Le Quotidien parle de la moisson d'une délégation judiciaire revenue de Monaco où elle avait opéré pour le compte du volet de la traque des biens mal acquis visant Karim Wade. Le journal fait état de la saisie de 30 comptes appartenant à Bibo Bourgi, Abdou Karim Bourgi et Mamadou Paye, tous suspectés d'enrichissement illicite. "Plus de huit milliards trouvés dans ces comptes", précise cette publication.

Selon Sud Quotidien, la Société africaine de raffinage (SAR) a perdu plus de la moitié de son capital. En conséquence, elle est devenue "cliniquement morte".

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

politique

AFP

Au Kenya, le portefeuille du "mwananchi"

Au Kenya, le portefeuille du "mwananchi"

AFP

Soudan: Trump suit la politique d'Obama et lève l'embargo

Soudan: Trump suit la politique d'Obama et lève l'embargo

AFP

Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique

Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique

visite

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

AFP

Nigeria: Buhari appelle au dialogue sur le Biafra, visite ses troupes

Nigeria: Buhari appelle au dialogue sur le Biafra, visite ses troupes

AFP

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite