mis à jour le

Egypte : violente agression contre des chiites

Quatre chiites ont été lynchés par des sunnites dans le village d'Abou Moussallam, à une trentaine de kilomètres au sud du Caire, rapporte ce lundi RFI. La raison de cette violente agression est tout simplement liée au fait que les victimes soient chiites dans un pays musulman à majorité sunnite. Les images de ces violences ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Les chaînes de télévisions et les journaux ont aussi évoqué cette altercation. Des actes vivement condamnés dans le pays, où les chrétiens coptes, minoritaires, sont aussi régulièrement victimes de discriminations et de violences.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Egypte

AFP

Sissi

Sissi

AFP

Coronavirus: bloqués depuis mars, des Gazaouis peuvent enfin retourner en Egypte

Coronavirus: bloqués depuis mars, des Gazaouis peuvent enfin retourner en Egypte

AFP

Le coronavirus, terreur des familles de détenus en Egypte

Le coronavirus, terreur des familles de détenus en Egypte

agression

AFP

Tanzanie: un chef de l'opposition hospitalisé après une agression

Tanzanie: un chef de l'opposition hospitalisé après une agression

AFP

Tanzanie: un chef de l'opposition hospitalisé après une agression

Tanzanie: un chef de l'opposition hospitalisé après une agression

AFP

Le chef de l'Onusida sur la sellette pour sa gestion d'une plainte pour agression sexuelle

Le chef de l'Onusida sur la sellette pour sa gestion d'une plainte pour agression sexuelle

chiites

AFP

Nigeria: nouvelle manifestation de chiites

Nigeria: nouvelle manifestation de chiites

AFP

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et forces de l'ordre

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et forces de l'ordre

AFP

Nigeria: HRW met en garde contre la répression des chiites

Nigeria: HRW met en garde contre la répression des chiites