mis à jour le

Manifestation à Rabat, le 31 mars 2013. REUTERS/Stringer
Manifestation à Rabat, le 31 mars 2013. REUTERS/Stringer

Le Maroc a déjà eu son printemps arabe, c'était en 1981

Qui se souvient de la révolte du pain de 1981, qui aurait fait entre 600 et 1000 morts à Casablanca?

Il avait suffi que le prix du pain augmente pour jeter le feu aux poudres. Les 20 et 21 juin 1981, à l’appel de plusieurs syndicats et des Forces populaires, des milliers de Marocains descendaient dans les rues de Casablanca.

Une émeute fortement réprimée et qui avait fait 114 morts, selon les sources officielles, et entre 600 et 1000 morts, selon des indications fournies par les groupes syndicaux au Maroc.

Les victimes ainsi que les quelque 5.000 personnes arrêtées protestaient contre la hausse des prix des matières premières, comme le rappelle le site d’information Bladi.

32 ans après, ce qui est resté dans les mémoires comme la «révolte du pain Casablanca», Bladi donne la parole à quelques rescapés. Tous disent commémorer ce drame, afin que cela ne se répète plus.

«Des familles entières en portent encore les séquelles aujourd’hui. Un de mes voisins a perdu son père (...) qui faisait vivre ses six enfants», confie à Bladi, un homme aujourd’hui sexagénaire et ayant vécu les événements de Casablanca.

Mais pour le site d’information Bladi, les risques de voir se répéter la révolte du pain de 1981 ne sont pas totalement écartés. Il en veut pour preuve, l’augmentation des prix de première nécessité que prépare le Premier ministre Benkirane, à l’approche de la période du jeûne du ramadan.

Lu sur Bladi

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Maroc

AFP

Choyé par Madrid, le Maroc a freiné les départs de migrants

Choyé par Madrid, le Maroc a freiné les départs de migrants

AFP

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

Le Sahara et les migrations imposent le statu quo dans la relation entre le Maroc et l'UE

AFP

Mohammed VI célèbre ses 20 ans de règne sur un Maroc encore profondément inégalitaire

Mohammed VI célèbre ses 20 ans de règne sur un Maroc encore profondément inégalitaire

printemps arabe

Futur

Comment l'Afrique du Nord se transforme en pépinière de la start-up sociale

Comment l'Afrique du Nord se transforme en pépinière de la start-up sociale

Tunisie

Emel Mathlouthi: «Ce n’est pas le Printemps arabe qui m’a inspiré, mais la condition d’avant»

Emel Mathlouthi: «Ce n’est pas le Printemps arabe qui m’a inspiré, mais la condition d’avant»

Politique

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

Casablanca

AFP

Au Maroc, le désespoir des migrants dans un camp de Casablanca

Au Maroc, le désespoir des migrants dans un camp de Casablanca

AFP

Maroc: René Girard, nouvel entraîneur du Wydad Casablanca

Maroc: René Girard, nouvel entraîneur du Wydad Casablanca

AFP

Maroc: les joueurs du Raja Casablanca agressés après une défaite

Maroc: les joueurs du Raja Casablanca agressés après une défaite