mis à jour le

Espagne : un djihadiste du réseau démantelé avait mené un attaque

Madrid (AFP)

L'un des quelque 50 djihadistes, envoyés en Syrie par le réseau lié à Al-Qaïda démantelé vendredi en Espagne et au Maroc, a mené un attaque suicide le 1er juin 2012 dans le camp de l'armée syrienne Al-Nairab d'Idlib, a affirmé samedi le ministère espagnol de l'Intérieur s'appuyant sur une vidéo de l'attentat.

Le ministre de l'Intérieur, Jorge Fernández Díaz, avait auparavant précisé que le réseau, dont le démantèlement a été annoncé vendredi, avait envoyé une cinquantaine de djihadistes en Syrie dont certains avaient commis des attentats suicide.

Dans la vidéo de près de neuf minutes, un homme au visage flouté parle en arabe avec un arme automatique à la main.Dans un autre plan, un homme apparaît devant un drapeau du Front islamiste al-Nosra, un groupe proche d'Al-Qaïda très actif en Syrie.

Puis un homme en treillis embrasse des proches et monte dans un camion militaire où se trouve déjà un autre homme dont le visage est également flouté.A la fin, les images montrent un camion à une certaine distance qui explose dans un camp militaire.

Le ministère a par ailleurs diffusé une vidéo montrant certains des huit suspects arrêtés à Ceuta, enclave espagnole du Nord du Maroc, et dans la ville voisine marocaine de Fnideq, au moment de leur transfèrement vers Madrid par la police et l'armée espagnoles.

Ces huit personnes, dont l'identité n'a pas été révélée devaient être inculpées lundi pour "appartenance à une organisation terroriste", a ajouté le ministre.

Le réseau, qui "suivait les ordres de la direction d'Al-Qaïda", avaient "deux bases : l'une à Ceuta et l'autre à Fnideq", a expliqué le ministre de l'Intérieur, précisant que "les volontaires envoyés en Syrie étaient une cinquantaine, 12 à partir de Ceuta et les autres du Maroc".

Selon lui, ces militants transitaient par la Turquie où ils étaient pris en charge et conduits dans les zones de conflit en Syrie."Ils ont été intégrés dans les rangs du Front al-Nosra ou d'un autre groupe terroriste qui se nomme l'Etat islamique de l'Irak et du Levant", un groupe né de l'union entre la branche irakienne d'Al-Qaïda (Isi) et le Front islamiste al-Nosra.

Selon Jorge Fernández Díaz, "23 djihadistes ont été arrêtés en Espagne" depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement conservateur fin 2011.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Espagne

AFP

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014

AFP

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

AFP

Dix recruteurs présumés de l'EI arrêtés en Espagne et au Maroc

Dix recruteurs présumés de l'EI arrêtés en Espagne et au Maroc

djihadiste

AFP

Etat islamique: le sud de la Libye, porte de l'Afrique, sous la menace djihadiste

Etat islamique: le sud de la Libye, porte de l'Afrique, sous la menace djihadiste

Djamila Ould Khettab

Vidéo djihadiste d’Abdelghani Aloui : Son avocat dénonce “une manipulation

Vidéo djihadiste d’Abdelghani Aloui : Son avocat dénonce “une manipulation

La rédaction

Abdelghani Aloui : défenseur des libertés ou djihadiste en herbe ?

Abdelghani Aloui : défenseur des libertés ou djihadiste en herbe ?

réseau

AFP

Syrie: l'Iran va créer un réseau de téléphonie et un terminal pétrolier

Syrie: l'Iran va créer un réseau de téléphonie et un terminal pétrolier

AFP

Radicalisation: Hollande pour la création d'un réseau francophone

Radicalisation: Hollande pour la création d'un réseau francophone

AFP

Ouganda: la justice interdit un réseau américain d'écoles low cost

Ouganda: la justice interdit un réseau américain d'écoles low cost