mis à jour le

Edward Snowden a quitté Hong Kong, sans doute pour Moscou

L’ex-consultant informatique de l’agence de renseignement américaine Edward Snowden, inculpé aux Etats-Unis, a volontairement quitté Hong Kong dimanche, a annoncé le gouvernement hongkongais, après des informations de presse indiquant qu’il avait pris un vol à destination de Moscou.

“Aujourd’hui, Snowden a quitté Hong Kong volontairement pour un pays tiers de façon légale et normale”, a déclaré un porte-parole du gouvernement dans un communiqué.

Il a ajouté que les autorités hongkongaises “(n’avaient) pas obtenu d’informations pertinentes” justifiant son arrestation comme le demandaient les Etats-Unis où il encourt 30 ans de réclusion pour espionnage.

Le grand quotidien anglophone de Hong Kong, le South China Morning Post, avait annoncé peu avant sur son site internet le départ de M. Snowden, citant des “sources fiables”.

Selon le journal, qui a obtenu des entretiens exclusifs avec le jeune Américain pendant son séjour à Hong Kong, “Edward Snowden a quitté Hong Kong sur un vol Aeroflot à destination de Moscou”.

Il a embarqué à 11H04 (03H04 GMT) sur le vol SU213, précise le SCMP, et devait atterrir à 17H05 (13H05 GMT)à l’aéroport Sheremetyevo de Moscou, selon le site de la compagnie aérienne.

Mais la capitale russe ne serait qu’une étape, a précisé le SCMP.

M. Snowden a notamment évoqué la possibilité de demander l’asile en Islande, où opèrent des organisations de défense des droits civiques en lien avec la surveillance des données privées par les gouvernements.

Il pourrait également chercher à chercher la protection de l’Equateur comme l’a fait avant lui le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié le 19 juin 2012 à l’ambassade d’Equateur à Londres.

Son départ présumé survient quelques jours après que les Etats-Unis ont formellement demandé aux autorités de Hong Kong de l’arrêter en vue d’obtenir son extradition.

M. Snowden a multiplié les révélations depuis le 5 juin, date des premiers articles fracassants du Guardian et du Washington Post sur la collecte par l’Agence nationale de sécurité (NSA) de données téléphoniques aux Etats-Unis et des communications d’étrangers sur internet.

Dimanche, le Sunday Morning Post a révélé que la NSA interceptait “des millions de SMS” envoyés sur les réseaux mobiles chinois.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

doute

AFP

Un Français battu

Un Français battu

AFP

Présidentielle au Niger: un candidat outsider met en doute "l'honnêteté" du scrutin

Présidentielle au Niger: un candidat outsider met en doute "l'honnêteté" du scrutin

AFP

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Moscou

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum

AFP

Bras de fer entre Dakar et Moscou autour d'un navire de pêche russe

Bras de fer entre Dakar et Moscou autour d'un navire de pêche russe