mis à jour le

Au Qatar , les « amis » de la Syrie décident une aide urgente en matériel à la rébellion

Les pays qui se font appelés « Les amis de la Syrie » soutenant l’opposition ont annoncé ce samedi 22 juin à Doha ( au Qatar ) avoir décidé une aide urgente en matériel et en équipements à la rébellion et réclamé le retrait immédiat des combattants du Hezbollah et d’Iran de Syrie.

Dans un communiqué à l’issue de leur réunion, les 11 pays dont les Etats-Unis , qui ont dépéché leur secrétaire d’Etat John Kerry , la Grande-Bretagne et la France ( l’Allemagne est absente ) indiquent que toute aide militaire sera canalisée par le Haut conseil militaire syrien de l’Armée Syrienne Libre (ASL).

Les ministres des onze pays ont convenu, pour changer l’équilibre des forces sur le terrain, de fournir d’urgence tout le matériel et les équipements nécessaires à l’opposition sur le terrain, chaque pays le faisant à sa manière, affirme le communiqué.

Cette aide vise ,selon le communiqué , à permettre à la rébellion de faire face aux attaques brutales du régime et à protéger le peuple syrien, poursuit le texte.

Il dénonce l’intervention des milices du Hezbollah et des combattants d’Iran et d’Irak, qui aident le régime à réprimer le peuple syrien, estimant que cette intervention étrangère menace l’unité de la Syrie et pourrait élargir le conflit à travers les frontières.

Le communiqué exige que ces combattants quittent la Syrie immédiatement et appelle le Hezbollah et le gouvernement d’Iran à immédiatement mettre en application ce retrait et à prendre des mesures pour arrêter les tensions confessionnelles.

Au moins 600 ressortissants russes et européens combattent aux côtés des rebelles en Syrie, a indiqué vendredi le président russe Vladimir Poutine, intervenant vendredi lors de la réunion plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Poutine condamne

"On sait qu'au moins 600 ressortissants russes et européens combattent à présent aux côtés des rebelles ( en Syrie, ndlr )", a déclaré le président russe Vladimir Poutine .

Et d'ajouter que les livraisons d'armes aux formations illégales en Syrie risquaient d'avoir des conséquences imprévisibles, les armements pouvant tomber entre les mains d'extrémistes.

"Pouvons-nous livrer des armements en Syrie à des formations illégales, dont nous ignorons même la composition?", a poursuivi le chef de l'Etat russe.

Il a rappelé que le département d'Etat américain qualifiait d'organisation terroriste et affiliée à Al-Qaïda le Jabhat al-Nosra, groupe clé de l'opposition syrienne.

"Comment peut-on livrer des armes à ces opposants? Où ces armes se retrouveront-elles finalement? Quel rôle vont-elles jouer?", a conclu M.Poutine.

Avec agences

Qatar

AFP

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar

Burkina: un centre anti-cancer financé par le Qatar

AFP

L'émir du Qatar en tournée en Afrique de l'Ouest

L'émir du Qatar en tournée en Afrique de l'Ouest

AFP

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

Syrie

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

AFP

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

aide

AFP

Zone CFA: aide de la France au Congo et

Zone CFA: aide de la France au Congo et

AFP

RDC: l'UE annonce une aide de 60 millions d'euros, le HCR demande 504 millions de dollars

RDC: l'UE annonce une aide de 60 millions d'euros, le HCR demande 504 millions de dollars

AFP

Nigeria: suspension prolongée d'une aide humanitaire locale après un raid de Boko Haram

Nigeria: suspension prolongée d'une aide humanitaire locale après un raid de Boko Haram