mis à jour le

Etude sur les femmes dans les mines : ‘'Peut mieux faire''

Pour réfléchir à l'implication des femmes dans le secteur minier au Burkina Faso » s'est tenu les 18 et 19 juin 2013 à la maison de la femme de Ouagadougou. Financée par la Banque mondiale en partenariat avec l'ITIE (initiative pour la transparence dans les industries extractives) Burkina Faso, cette étude a été réalisée par le cabinet AFER (agence de formations, études et réalisations). Les participants, issus du secteur des mines devaient apporter leur contribution et amender le document provisoire. D'une manière générale les participants n'ont pas été avares en critiques. Témoignant parfois de leur insatisfaction.

L'étude devrait en principe mettre en exergue la présence numérique des femmes dans le secteur minier, les activités qu'elles y mènent, les difficultés qu'elles rencontrent sur le terrain.

Elle se devait également faire de ressortir les facteurs relatifs à la faible représentation des femmes dans le secteur minier. Le délai imparti pour l'exécution de ce travail était de trente jours.

Contenu du rapport provisoire critiqué

Le rapport provisoire remis aux participants pour relecture, critiques, amendements et recommandations a traité de l'implication des femmes dans les exploitations minières industrielles.

Il comporte cinquante trois pages. L'ossature de ce rapport provisoire porte surtout sur la présence des femmes géologues dans les mines et dans une faible mesure les femmes ingénieur en génie civil et génie minier.

Le rapport fait l'état des lieux des femmes géologues au Burkina Faso. Il a également mis à nu les causes explicatives de la faible représentation des femmes dans le domaine minier (géologie surtout) et a formulé des propositions pour améliorer l'implication des femmes dans le secteur minier. Des stratégies et actions ont finalement été identifiées pour une meilleure implication des femmes dans le secteur minier. Des recommandations concluent le rapport.

Les manquements constatés par les participants sur l'étude.

Pour bien d'intervenants, le titre (Etat des lieux de l'implication des femmes dans le secteur minier au Burkina Faso) ne reflète pas le contenu du rapport provisoire.

L'étude n'a pas fait non plus cas de l'orpaillage traditionnel, ni de l'orpaillage semi-mécanique. De plus, les activités connexes (nettoyage, restauration...) n'ont pas non plus été abordées.

Outre les critiques sur la forme (fautes, erreurs, sauts de mots...), les participants ont relevé le fait que plusieurs pages du document ait été insérées deux fois. Aussi, les tableaux dans le document n'étaient-ils pas actuels. Enfin, des phrases ou des paragraphes sont à reformuler.

Tentative de justification

Le cabinet AFER justifie le fait que certains domaines du secteur minier n'aient pas été pris en compte par le faible budget qui leur était alloué.

Aussi, le temps imparti pour la réalisation de cette étude était-il court (30 jours) dit-on. La consultante, chargée de cette étude a subi en outre une intervention chirurgicale dans la même période.

Le cabinet prendra néanmoins en compte les différentes contributions des participants afin d'améliorer davantage le contenu de l'étude selon ses responsables.

Les organisateurs eux ont remercié les participants pour leurs différents apports qui permettront d'enrichir le contenu de l'étude. A terme, l'étude servira d'un document de référence dans le secteur minier et sera un outil de plaidoyer auprès des acteurs intervenants dans ce secteur.

Patindé Amandine Konditamdé (lefaso.net)

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

étude

AFP

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

AFP

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

AFP

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"

femmes

AFP

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

AFP

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

AFP

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

mines

AFP

Mines au Mozambique: Rio Tinto et deux ex-dirigeants inculpés aux Etats-Unis

Mines au Mozambique: Rio Tinto et deux ex-dirigeants inculpés aux Etats-Unis

AFP

L'Algérie détruit tout son stock de mines antipersonnel

L'Algérie détruit tout son stock de mines antipersonnel

AFP

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales

Le Ghana lance une lutte féroce contre les mines d'or illégales