mis à jour le

Ridha Belhaj : ''Notre programme changera la scène politique de toute la région''

A l'occasion de la tenue du congrès de la Khilafa, le porte parole du parti Ettahrir a déclaré à Mosaïque Fm que le programme de son parti, à savoir le Khalifat, est le plus apte à gouverner le pays. Ridha Belhaj ajoute que le programme de son parti changera la scène politique de la région entière et non seulement de la Tunisie.

Mosaique FM

Ses derniers articles: Le procès des 3 Femen devant la cour d'appel aujourd'hui  L’instance administrative des inspecteurs de l’enseignement primaire reprendra ses activités après la réunion avec le ministre  Imed Daimi : il faut examiner les points de discorde loin des tiraillements politiques 

programme

AFP

Economie et affaires militaire au programme de Macron

Economie et affaires militaire au programme de Macron

AFP

Fact-checking: Facebook étend son programme

Fact-checking: Facebook étend son programme

AFP

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme

scène

AFP

Elections en RDC: Kabila quitte la scène mais reste en coulisses

Elections en RDC: Kabila quitte la scène mais reste en coulisses

AFP

Nouveau coup dur pour la conférence sur la Libye, la Turquie quitte la scène

Nouveau coup dur pour la conférence sur la Libye, la Turquie quitte la scène

AFP

Bop de Narr, la teigne de la scène musicale ivoirienne

Bop de Narr, la teigne de la scène musicale ivoirienne

politique

AFP

Crise politique en RDC: la maison Kabila tremble sur ses bases

Crise politique en RDC: la maison Kabila tremble sur ses bases

AFP

Crise politique en RDC: après les "humiliations", Tshisekedi veut un nouveau gouvernement

Crise politique en RDC: après les "humiliations", Tshisekedi veut un nouveau gouvernement

AFP

Crise politique en RDC: l'ONU condamne les violences, les Etats-Unis évoquent une "occasion historique"

Crise politique en RDC: l'ONU condamne les violences, les Etats-Unis évoquent une "occasion historique"