mis à jour le

Bensalah renforce sa position

Un dispositif de sécurité des plus impressionnants a été déployé, ce week-end, à la Mutuelle de Zéralda, à Alger, où se tenaient les travaux de la session extraordinaire du conseil national du RND. Un cordon a été installé autour de la salle par les forces antiémeute et la gendarmerie, ce qui a mis mal à l'aise certains militants. La réunion s'est pourtant déroulée dans le calme. Ni Yahia Guidoum ni Tayeb Zitouni et encore moins Nouria Hasfi n'ont tenté de perturber la session qui a décidé d'organiser le congrès les 26, 27 et 28 décembre prochain. Abdelkader Bensalah s'est imposé comme un véritable leader du parti et les voix qui le contestaient se sont, par miracle, tues à l'occasion. Dans un long discours rappelant les problèmes auxquels était confronté son parti, il a également traité des questions d'actualité. Il a évoqué au passage la maladie du président de la République, comme il a tiré à boulets rouges sur les ex-alliés dans l'Alliance présidentielle. M. Bensalah a rappelé - avant de souhaiter un «prompt rétablissement» à M. Bouteflika - la position «immuable et loyale» du Rassemblement ainsi que son soutien «franc» au président de la République et à ses programmes successifs. Sur ce point, M. Bensalah, dans une allusion claire au MSP, s'en est pris à ceux qu'il nomme «les commerçants de la fitna» qui font, selon lui, de la maladie du Président un fonds de commerce. Sur le plan interne, le secrétaire général par intérim avoue qu'il n'a pas de solution miracle pour traiter «la situation critique» que traverse le parti et estime que l'action collective visant à «renforcer les points positifs et corriger les lacunes» est la seule issue pour mettre fin aux comportements qui ont suscité l'insatisfaction de certains militants, «car ne s'accordant pas avec leurs convictions et principes». M. Bensalah, qui a joué le rôle de pompier en tentant d'apaiser la situation et de réduire les divergences entre les proches et les adversaires d'Ouyahia, sait pertinemment que la prochaine étape est décisive pour le parti. A cet effet, une cellule de réflexion sur de nouvelles propositions a été mise en place. Le conseil national a procédé, après la rédaction des résolutions politique et organique, à l'installation de la commission chargée de préparer le congrès ; elle est présidée par Abdelkader Bensalah et composée de quatre sous-commissions constituées de membres du conseil national et de cadres du parti.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien