mis à jour le

Rym Amari, première Miss d'Algérie depuis dix ans

Dix ans que l'Algérie n'avait plus de Miss. Mais depuis vendredi soir, Rym Amari, 19 ans, a repris le flambeau. Cette jeune étudiante en sciences des matières n'a pas dérogé à la règle. Emotion, larmes et discours de circonstance... Elle a tout donné dans la salle de l'hôtel Méridien à Oran, remplie de plusieurs centaines de spectateurs. Le jury composé de plusieurs personnalités, dont Geneviève de Fontenay, figure emblématique des concours de beauté, l'acteur Smaïn et l'actrice Bahia Rachedi, l'a choisie parmi vingt candidates. Toutes étaient invitées à défiler dans les traditionnelles robes fourreaux, mais aussi dans des tenues de ville et dans des survêtements de sport.Une femme algérienne d'aujourd'huiLe concours s'était interrompu en 2003, suite à la mort de son fondateur. Cheradi Hamdad avait lancé l'élection de Miss Algérie dans les années 90, en pleine guerre civile. Après dix ans d'absence, c'est son fils Fayçal Hamdad qui a décidé de reprendre la suite en affichant une posture plus moderne. " Je veux montrer que la femme algérienne a évolué, que l'Algérie a évolué ", a-t-il confié à l'AFP. La nouvelle Miss d'Algérie ne participera pas au concours international, en raison des inscriptions tardives. Mais les organisateurs comptent bien rattraper le retard en misant tout sur le concours de Miss Univers qui se déroulera le 9 novembre prochain à Moscou, en Russie.


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

Miss

AFP

Au bord du suicide au Nigeria, en finale de Miss Transexuelle

Au bord du suicide au Nigeria, en finale de Miss Transexuelle

AFP

La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

AFP

La première Miss Japon métisse se bat pour la peau des autres

La première Miss Japon métisse se bat pour la peau des autres