mis à jour le

Institut d'application et de vulgarisation en science (IAVS) : L'information météorologique juste au profit des agriculteurs

Centre modélisation par excellence, l'IAVS a, à l'issue d'une étude, initié un atelier de validation d'un modèle pilote de transfert et de gestion de l'information météorologique pour les producteurs de la Commune de Réo. La cérémonie d'ouverture de cet atelier est intervenue ce 21 juin 2013 à Ouagadougou, sous la présidence du ministre en charge de l'agriculture, et en présence aussi bien d'agriculteurs venus de la commune cible dudit modèle, que d'acteurs du monde de la recherche.

Au Burkina Faso, l'accès à l'information météorologique et son utilisation optimale par les populations rurales constituent l'une des options de base pour réduire l'emprise du climat et de ses manifestations extrêmes sur le monde rural, sur ses moyens de subsistance et sur ses modes de vie. En effet, la bonne productivité agricole sous nos tropiques est fortement tributaire du climat et du temps.

Au même moment, les agriculteurs ne disposent pas d'informations à même de les mettre à l'abri des chocs climatiques et météorologiques pourtant fréquents. Et c'est dans ce contexte qu'intervient, à l'issue d'une action de recherche, la présente initiative qui s'inscrit en droite ligne de la volonté de l'IAVS de « porter un regard sur le monde agricole pour l'accompagner dans la prise de décision, notamment d'ordre climatique ».

Pour Mamadou Coulibaly, représentant le ministre de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire, « il s'agit là d'une initiative salutaire qui s'intègre dans les efforts du Ministère en charge de l'agriculture pour l'accroissement de la résilience des populations rurales et de leurs moyens de subsistance aux risques climatiques ».

Accompagner les populations rurales dans leurs activités agricoles

Avec cette initiative, il est question d'opérationnaliser un modèle générique conçu par l'IAVS en vue de mettre à la disposition des agriculteurs de la Commune de Réo, des informations météorologiques justes. Et l'atelier du jour offre un cadre où des données du terrain seront recueillies avec les producteurs présents, dans le sens d'une démarche participative, « pour renseigner le modèle en vue de transférer les informations météorologiques à leur niveau ». Ce qui permettra, à en croire Arlette Badolo de l'IAVS, de « les accompagner aussi bien dans la préparation de la saison, durant la saison et juste après la saison pour protéger leurs récoltes ».

Dans ce sens, relève M. Coulibaly, l'initiative de l'IAVS « offre plus de chance d'aboutir à des schémas opérationnels et performants de transfert et de gestion de l'information météorologique pour la commune de Réo, mais également pour les autres communes du Burkina Faso ». Et d'ajouter, « elle pourrait être intégrée dans les dispositions et stratégies nationales en faveur du monde rural »

Et dans une perspective de long terme, elle donne d'espérer qu'elle offrira un cadre plus large de collaboration entre les structures aussi bien scientifiques que techniques et le monde rural pour la gestion des effets des changements climatiques.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

science

AFP

Face

Face

Science

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

E=mc2

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

agriculteurs

AFP

Niger: 18 morts dans des affrontements entre agriculteurs

Niger: 18 morts dans des affrontements entre agriculteurs

AFP

Burkina: une web tv pour promouvoir le talent de jeunes agriculteurs africains

Burkina: une web tv pour promouvoir le talent de jeunes agriculteurs africains

AFP

Côte d'Ivoire: le conflit

Côte d'Ivoire: le conflit