mis à jour le

Sédhiou - Contre les violences et la maltraitance des enfants : Les communautés se mobilisent

La coalition nationale des associations et ONG en faveur de l'enfant (CONAFE) a exécuté cette semaine à Sédhiou un paquet d'activités de sensibilisation et de mobilisation sur les mécanismes de protection de l'enfant. L'objectif est d'amener les communautés à lutter contres les pratiques sociales et culturelles jugées néfastes et affectant les enfants. Ces manifestations ont coïncidé, le 16 juin dernier, avec la célébration de la journée de l'enfant africain.

L'ampleur des cas de violences et de maltraitances perpétrées sur les enfants inquiète de plus en plus la coalition nationale des associations et ONG en faveur de l'enfant (CONAFE). Et pour inverser la tendance, elle engage la responsabilité des communautés dans la croisade contre ces pratiques très souvent appliquées sous le couvert des traditions sociales et culturelles. C'est tout le sens du thème de cette édition « Eliminer les pratiques sociales et culturelles néfastes affectant les enfants : Notre responsabilité collective».

Engagés également comme acteurs de leur propre protection, les enfants ont aussi marché ce 16 juin pour attirer l'attention des communautés sur la menace qui pèse sur leur environnement de tous les jours. Dans un mémorandum remis à l'autorité administrative, ces enfants y ont exprimé leurs profondes préoccupations : «Nous enfants de la commune de Sédhiou de profils divers ,encadrés ou non dans des espaces éducatifs, recommandions aux autorités de la région de veiller à la mise en place d'un environnement protecteur des enfants où les mentalités et les traditions ne sont pas favorables à la maltraitance, un environnement où les enfants ont plus de chances d'être protégés contre toutes les formes de violence et où les droits des enfants sont largement respectés par les coutumes et les traditions».

Dans ce document lu par la jeune Marie Augustine Diémé, avec l'encadrement de l'ONG « Enfance et Paix» que dirige Mamadou Lamine Sadio, il est souhaité de «faire respecter, protéger et réaliser les droits de l'enfant, à mettre en place de solides cadres juridiques conformes aux normes, politiques et programmes internationaux, et à les appliquer pour protéger les enfants».

Les enfants invitent dans le même temps les adultes à s'engager à la préparation à la vie en société en renforçant leurs connaissances et leur participation pour qu'ils deviennent moins vulnérables à la maltraitance, de mettre en place un système de surveillance continue et de notification des cas de maltraitance pour prendre des mesures stratégiques en toute connaissance de cause.

Sud Quotidien

violences

AFP

Violences en Ituri (RDC): 600 déplacés retournent dans leur village

Violences en Ituri (RDC): 600 déplacés retournent dans leur village

AFP

Violences pastorales au Nigeria: les médias rappelés

Violences pastorales au Nigeria: les médias rappelés

AFP

Centrafrique: regain de violences

Centrafrique: regain de violences

maltraitance

AFP

Afrique du Sud: l'Etat va indemniser les victimes d'un scandale de maltraitance

Afrique du Sud: l'Etat va indemniser les victimes d'un scandale de maltraitance

AFP

La maltraitance des malades mentaux sud-africains au coeur d'un scandale

La maltraitance des malades mentaux sud-africains au coeur d'un scandale

La rédaction

Tunisair Express répond aux accusations de maltraitance sur une fillette de 12 ans

Tunisair Express répond aux accusations de maltraitance sur une fillette de 12 ans

enfants

AFP

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

AFP

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est

AFP

Le travail des enfants fréquent dans le secteur du tabac au Zimbabwe (HRW)

Le travail des enfants fréquent dans le secteur du tabac au Zimbabwe (HRW)