mis à jour le

Accord intermalien : Les présidentiables se frottent les mains

Il aura finalement fallu dix jours francs de conciliabules, de pourparlers, d'entretiens en aparté, de pressions diverses  et tous azimuts pour que les protagonistes de la crise malienne parviennent à un accord. Un accouchement presque par césarienne, mais une délivrance quand même, à laquelle tenaient tant, comme à la prunelle de ses yeux, le docteur Blaise Compaoré et tout le gotha de la communauté internationale avec comme pour chef de file le grand chef blanc François Hollande. Et si on y tenait tant et  on est parvenu  à cet  accord, c'est que cet arrangement pourrait simplifier et donner un brin de sérénité à la campagne, voire au scrutin présidentiel du dimanche 28 juillet prochain. Pour Bamako, et certainement  Paris, il n'était nullement question  d'aller à cette pêche aux voix pour la magistrature suprême sans avoir trouvé   une solution acceptable à l'abcès Kidal.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

accord

AFP

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

AFP

Libye: accord de trêve

Libye: accord de trêve

AFP

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux