mis à jour le

Sénégal : renforcement des mesures de sécurité pour la visite d'Obama

Dakar (AFP)

Les mesures de sécurité ont été renforcées à Dakar avant la première visite au Sénégal du président américain Barack Obama, la semaine prochaine, dans le cadre d'une tournée africaine, a appris l'AFP jeudi de source sécuritaire.

Des rafles ayant pour objet des vérifications d'identité ainsi que des patrouilles de police et de gendarmerie sont organisées dans la capitale pour prévenir toute menace, a affirmé cette source sous couvert d'anonymat.

Le président Obama doit séjourner du 26 au 28 juin au Sénégal, première étape d'une tournée africaine devant le conduire jusqu'au 3 juillet également en Afrique du Sud et en Tanzanie.

"Des mesures de sécurité spéciales sont prises et elles iront crescendo jusqu'à son départ", a indiqué la même source.

"Les sites devant accueillir les Américains et les itinéraires de passage des cortèges" font l'objet d'une surveillance accrue, a-t-elle précisé.

Ces opérations de sécurisation ont aussi visé Gorée, île au large de Dakar, d'où ont été déportés de nombreux esclaves vers l'Amérique, que le président Obama doit visiter.

La police a interpellé mercredi 18 personnes sur cette île, pour notamment détention de chanvre indien, lors d'une opération au cours de laquelle des incidents l'ont opposé à des habitants, selon des sources concordantes jeudi.

"C'est l'esclavage qui est revenu et ce n'est pas normal", a affirmé sur la radio privée RFM une habitante de Gorée, se plaignant des restrictions dans les mouvements des insulaires.

"On a été rassuré par la première mission américaine.Il n'y aura pas de répétition de la visite de Georges Bush (en juillet 2003).Les présidents et le contexte sont différents et les populations seraient heureuses d'accueillir le premier président noir des Etats-Unis", a affirmé le maire de Gorée, Me Augustin Senghor, sur RFM.

Des habitants de Gorée avaient été soumis lors de la visite de M. Bush à des restrictions jugées sévères.

Le dispositif de sécurité pour la visite d'Obama se superpose à un autre, en rapport avec la guerre au Mali dans "tout le Sénégal", pays qui participe à la force africaine engagée au côté de l'armée malienne contre les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali, a indiqué une autre source sécuritaire.

"Ce sont les mêmes opérations de sécurisation qui continuent.Elles sont simplement montées en puissance" avec la visite d'Obama, a-t-elle affirmé.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Sénégal

AFP

CAN: pas de miracle pour l'Algérie, qui laisse Tunisie et Sénégal passer en quarts

CAN: pas de miracle pour l'Algérie, qui laisse Tunisie et Sénégal passer en quarts

AFP

CAN: l'Algérie démunie et sortie par un solide Sénégal

CAN: l'Algérie démunie et sortie par un solide Sénégal

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

sécurité

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Sommet Afrique-France

Sommet Afrique-France

AFP

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

visite

AFP

A Alger, Macron en visite aussi symbolique que stratégique

A Alger, Macron en visite aussi symbolique que stratégique

AFP

Egypte: Sissi reçoit le président libanais pour sa première visite

Egypte: Sissi reçoit le président libanais pour sa première visite

AFP

Le roi du Maroc en visite au Soudan du Sud

Le roi du Maroc en visite au Soudan du Sud