mis à jour le

Confédérations : l'Uruguay bat le Nigeria dans la "finale" du groupe

Salvador (Brésil) (AFP)

L'Uruguay, grâce à un Forlan décisif pour sa 100e sélection, a pris une sérieuse option pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations en battant le Nigeria (2-1) dans le match a priori décisif pour l'attribution du deuxième billet qualificatif du groupe B, jeudi à Salvador.

Dans l'autre rencontre, l'Espagne avait laminé Tahiti (10-0) et pris la tête de la poule avec six points.L'Uruguay doit encore affronter le petit Poucet polynésien, qu'il sera difficile de ne pas battre, tandis que le Nigeria (3 points) se frottera aux champions du monde et d'Europe...

Forlan, rentré en cours de jeu face à l'Espagne (1-2), a dignement fêté sa centième cape, avec d'abord une passe décisive pour l'ouverture du score de Lugano (19e), puis le but de la victoire d'une somptueuse frappe en lucarne à l'issue d'une action menée par Suarez et relayée par Cavani (51e).

Forlan inscrivait ainsi à 34 ans son 34e but sous le maillot charrua, soit un de plus que Suarez qui l'avait rejoint en tant que meilleur buteur historique de la Celeste, grâce à son coup franc contre les Espagnols.

Autre joueur emblématique, Lugano a marqué un but mais aussi laissé Obi Mikel le contourner pour l'égalisation (37e), trop empesé.

Naïveté défensive

Le but d'Obi Mikel récompensait son rôle dans l'entrejeu, où sa stature physique et sa finesse technique empêchaient les Uruguayens de construire à leur guise, même si c'est aussi leur style de jeu de laisser la direction des opérations à leurs adversaires, pour mieux les surprendre.

Mais si les Nigérians dominaient légèrement dans le jeu, peut-être à la faveur du public acquis à leur cause, ils se sont inclinés sur des erreurs de défense, erreurs de placement et de naïveté.Seule la relative maladresse de Suarez et Cavani leur ont épargné une fessée, comme lorsque Cavani s'échappait et dévissait sa frappe seul devant le gardien (70e).

Mais enfin, ce n'était pas brillant non plus du côté des attaquants nigérians, entre un Ideye et un Musa peu en vue et un Oduamadi qui, auteur d'un triplé contre Tahiti, est cette fois passé beaucoup plus inaperçu.

C'était un match intense, surtout en première période, vu l'enjeu.Mais aussi un match aux occasions nettes rares, comme s'il s'agissait d'abord de ne pas perdre.Rodriguez a frôlé la barre (1re), et son gardien Muslera a été vigilant sur un coup franc d'Ideye (13e) et une tête de son propre défenseur Godin (45e+1).

Mais à la fin, ce sont bien les Uruguayens qui ont fait une excellente opération.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Nigéria

AFP

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

AFP

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente

AFP

L'ONU dénonce une "fouille illégale" de l'armée dans un camp du Nigeria

L'ONU dénonce une "fouille illégale" de l'armée dans un camp du Nigeria