mis à jour le

L'Afrique du Sud s'oppose au départ de Bachar el Assad

Le gouvernement sud-africain a réitéré vendredi son appel à maintenir le pouvoir en place en Syrie. Il s'oppose à une intervention militaire extérieure et à toute action non conforme à la charte des Nations unies. "Nous ne pouvons pas accepter le départ du président Assad comme une condition préalable aux négociations", a déclaré le vice- ministre sud-africain des Affaires étrangères Ebrahim Ebrahim. Selon lui, l'Afrique du Sud avait montré l'exemple que le conflit pouvait être résolu par le dialogue, rapporte Xinhua.