mis à jour le

Voilà comment l’Algérie brade son phosphate

L'Algérie brade son phosphate et elle est le seul pays au monde à vendre son phosphate à l'état brut. L'affirmation ne vient ni d'un opposant politique ni d'un salarié désabusé. Ce cri de détresse émane d'un technicien algérien qui travaille dans ce domaine stratégique.

Dans une interview accordée au quotidien Le Soir d'Algérie, Lamine Chouiter, cadre de la société multinationale Agrofertrans, a révélé que l'Algérie ne transforme pas son phosphate. « Il s'avère que notre pays détient une importante réserve de phosphates, estimée actuellement à 2 milliards de tonnes, mais Somiphos, entreprise chargée de développer cette ressource, peine à exporter 1 million de tonnes annuellement », a-t-il dit avant d'ajouter plus loin que « l'Algérie est le seul pays au monde qui ne transforme pas son phosphate et qui le vend à l'état brut. C'est une aberration ».

Cette situation profite, selon le responsable, aux « traders » qui ne sont ainsi pas obligés de passer par des transformateurs. La situation est, en revanche, en train de changer avec la désignation d'une nouvelle direction à la tête de l'entreprise publique Ferphos.

E. W.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

phosphate

AFP

Togo: les employés dans les mines de phosphate se sentent "exploités"

Togo: les employés dans les mines de phosphate se sentent "exploités"

AFP

Togo: le secteur du phosphate

Togo: le secteur du phosphate

AFP

Togo: Elenilto remporte un appel d'offres de 1,4 milliard de dollars pour une mine de phosphate

Togo: Elenilto remporte un appel d'offres de 1,4 milliard de dollars pour une mine de phosphate